Mardi 24 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Le Soir Retraite
Culture
A fonds perdus
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Sports : Qualification aux huitièmes de finale, mode d’emploi
L’Algérie a deux jokers…


De nos envoyés spéciaux,
M. Bouchama, A. Andaloussi et S. Sid
La Coupe du monde a abordé hier la dernière journée de la phase des poules. Une étape pour laquelle trente-deux équipes ont participé. Il s'agit du même format que celui utilisé depuis 1998.
Les trente-deux équipes sont réparties en huit groupes de quatre. Chacune affronte les trois autres de son groupe. A l'issue des trois journées, les deux meilleures équipes de chaque groupe, soit seize au total, qui sont propulsées pour les huitièmes de finale, tour durant lequel les premiers ont l'avantage théorique d’affronter (et de recevoir) les deuxièmes.
Toutefois, des groupes sont plus serrés que d’autres. Aussi, la Fifa a mis en place un système qui prend en compte les aspects ayant trait à toutes les formes d’égalité. Elle a déterminé le départage à travers des formules valables durant ce tournoi final, en l’occurrence :
A- le plus grand nombre de points obtenus après tous les matches de groupes ;
B- la différence de buts après tous les matches de groupes ;
C- le plus grand nombre de buts marqués dans tous les matches de groupes ;
Cependant, d’autres cas de figure peuvent se présenter et rendre l’équation difficile. Aussi, si, sur la base des trois critères susmentionnés, deux équipes ou plus sont ex æquo, leur classement sera déterminé comme suit :
D- le plus grand nombre de points obtenus après les matches de groupes entre les équipes concernées ;
E- la différence de buts particulière des matches de groupes entre les équipes concernées ;
F- le plus grand nombre de buts marqués dans tous les matches de groupes entre les équipes concernées ;
G- tirage au sort par la commission d'organisation de la FIFA.
Dans le cas du groupe H, là où figure notre sélection nationale et où la Belgique a officiellement obtenu son ticket pour les huitièmes, une telle «cacophonie» peut se produire dans les cas suivants :
1- l’Algérie (3 pts, +1) se qualifie en cas de victoire par n’importe quel score ;
2- l’Algérie (3 points, +1) se qualifie en cas de résultat nul face à la Russie, et en même temps la Corée du Sud (1 point, -2) ne l’emporte pas face à la Belgique par plus de 2 buts d’écart ;
3- la Russie (1 point, -1) se qualifie en cas de victoire face à l’Algérie par plus de deux buts d’écart, et en même temps que la Corée du Sud (1 point, -2) perde, fasse match nul ou gagne par moins d’un but d’écart face à la Belgique ;
4- la Corée du Sud (1 point, -2 buts) se qualifie si elle gagne face à la Belgique par plus de 3 buts d’écart.
Comme on le voit, les Verts ont deux cartes à jouer. Celle de l’emporter et de faire le même score que les Belges (6 points) dans le cas d’une défaite des Diables rouges face aux Coréens, laquelle probabilité pourrait offrir la première place du groupe H aux camarades de Feghouli, sinon un nul face aux Russes, cumulant donc un total de 4 points, que seul un succès des Coréens par plus de trois buts pourrait remettre en cause. Autant dire qu’il s’agira, pour les Coréens, d’un inespéré miracle.
M. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site