Mardi 24 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Le Soir Retraite
Culture
A fonds perdus
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
La presse a bon dos !


Par Maâmar Farah
Vahid Halilhodzic a dédié la victoire de son Onze à tout le peuple algérien, «sauf aux journalistes» ! Voilà une attitude pour le moins curieuse et totalement inacceptable. Mais le sieur Vahid n’en est pas à sa première incartade vis-à-vis de la presse algérienne qu’il a toujours diminuée, préférant réserver les grandes annonces aux médias européens et principalement français. Cette haine de notre corporation ne saurait se justifier par les écarts de quelques écrivaillons qui confondent critique objective et diffamation. Nous sommes, par exemple, d’accord avec l’entraîneur national lorsqu’il en veut à des journalistes qui s’en sont pris à sa famille ou qui passent leur temps à réclamer tel joueur et à composer l’équipe-type selon leurs désirs.
Mais, visiblement, la dernière sortie de Halilhodzic serait plutôt due aux commentaires acerbes qui ont suivi un certain Algérie-Belgique. Ainsi, cet entraîneur voudrait que l’on passe sous silence cette incroyable absence de combativité qui a étonné tous les observateurs. Il voudrait que l’on applaudisse une option ultra-défensive qui n’a rien à voir avec la nature du football algérien. Et le plus étrange est qu'il finit par nous donner raison puisqu’il vient de changer sa recette du tout au tout, y introduisant tous ces ingrédients à la sauce locale que nous réclamions à cor et à cri !
N’est-ce pas lui qui était dans le faux ? Ce faisant, ne répond-il pas favorablement aux exigences des supporters, des connaisseurs et des journalistes ? Voire des… joueurs eux-mêmes qui voulaient se libérer du carcan mis en place le 17 juin 2014 ! Ah, si nous avions joué comme des Algériens contre la Belgique :
Que M. Halilhodzic s’occupe de son boulot et travaille durement sur un Russie-Algérie que nous souhaitons aussi avantageux et fructueux en buts que ne le fut cet inoubliable match de Porto Alegre. Dans quelques mois, cet entraîneur sera à la tête d’un grand club turc. Il continuera à gagner beaucoup d’argent. La presse algérienne sera ici, toujours en train d’aimer passionnément les Verts ! Elle n’a pas de sélection de rechange…
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site