Mardi 24 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Le Soir Retraite
Culture
A fonds perdus
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


El Meknine !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Face à la Corée du Sud, l’Algérie en mode…

… Playstation 4 !

Dylan. Non, pas Bob Dylan. Juste Dylan. C’est mon chardonneret. Il gazouille, là, en ce moment, comme seuls les chardonnerets savent le faire. Et en face de lui, un brin perplexe, je me pose depuis une heure la même question. Dylan pourrait-il être reçu par Ouyahia dans le cadre de ses consultations sur la Constitution ? En théorie, non ! Un responsable comme H’mimed n’a aucune raison de recevoir un chardonneret, encore moins de l’entendre gazouiller sur l’avenir de l’Algérie tout en picorant quelques graines qu’un majordome de la présidence aurait diligemment disposées là, sur la table basse aux dorures affreuses. En théorie. Mais si Abdekka ordonnait à Ouyahia de recevoir mon chardonneret ? S’il lui confiait la mission de faire entrer Dylan dans le salon de réception des «personnalités nationales» et d’entendre ce que cet oiseau a à lui proposer ? Quelle serait l’attitude de H’mimed ? Doucement ! Ne vous précipitez pas à dire que Si Ahmed refuserait cette mission dingue, ce truc de fou. Avant de conclure aussi hâtivement, tournez sept fois votre langue dans la cage de Dylan et ensuite, seulement ensuite, vous verrez. Ouyahia n’est pas n’importe qui ! Ouyahia n’a pas été qualifié d’homme des missions impossibles, incroyables et tordues pour rien. Qu’est-ce qui empêcherait, au fond, Ouyahia d’accepter de recevoir mon chardonneret ? Rien ! Je prendrais juste le soin de nettoyer un peu mieux la cage, de changer la feuille de journal que je dispose en son fond, de remplir les mangeoires, mais pas trop afin que Dylan ne disperse pas les graines sur la moquette épaisse du salon de la présidence, et je n’aurais qu’une seule exigence : que l’on évite de poser des sucreries devant Dylan. Il a la glycémie capricieuse, mon oiseau. Faut pas la titiller ! Mais, sinon, pour le reste, tout le reste, je ne vois vraiment pas d’obstacles à ce que Dylan soit reçu au titre de personnalité nationale. Je dirais même plus, c’est le côté le moins imprévisible chez Ouyahia. Non seulement il recevra Dylan si Abdekka lui en donne l’ordre, mais il sera aussi prêt à recevoir Marley. Non, pas Bob Marley. Mais Marley, mon chat. Il est comme ça, H’mimed. Le Palais lui demande de recevoir un chardonneret, et il reçoit le Meknine ! Il lui enjoint de recevoir un chat de gouttière. Et il reçoit El Gatt ! En vérité, il n’éprouve aucune gêne, aucune répugnance à ce genre de tâches. Dans cette affaire, ça serait plutôt moi qui serais embêté. Eh oui ! J’espère que le majordome saura respecter le protocole entre mon chardonneret et mon chat. Marley a horreur de voir passer avant lui Dylan. Il est comme ça, Marley. Susceptible au diable, ne supportant pas qu’un oiseau lui passe sous le nez. Vous voulez mon avis sur cette capacité extraordinaire qu’a H’mimed de recevoir les plus improbables des invités en face de lui ? Très honnêtement, je m’en fous ! Tant que je récupère mes deux bestioles en bon état général, il reçoit qui il veut, Si Ahmed. Et même qu’en prime, il peut aussi fumer du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous que les Verts peuvent battre l’équipe nationale de Russie pour leur prochain match au Mondial ?
Oui : 69,13 %
Non : 24,69%
Sans opinion : 6,19 %

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site