Lundi 30 juin 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Kiosque arabe
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Sports : La question a été éludée par les joueurs et Halilhodzic
Le jeûne divise les communicateurs de la FAF !


De nos envoyés spéciaux,
M. Bouchama, A. Andaloussi et S. Sid
Une autre maladresse de la part des communicateurs de la FAF sous forme d’une mise au point qui n’avait pas lieu d’être. Pour les officiers médias de la FAF, en effet, Halilhodzic n’a jamais demandé à ses joueurs de ne pas observer le jeûne.
Enième faux débat autour de l’EN qui s’apprête à disputer aujourd’hui un huitième de finale de la Coupe du monde face à l’Allemagne de surcroît, adversaire qui n’est plus à présenter puisque figurant parmi le lot des grands favoris au sacre final, le 13 juillet prochain au Maracaña. Les joueurs, arrivés samedi soir à Porto Alegre, ne font pas cas de ce souci. Leur coach, Vahid Halilhodzic qui avait repoussé les interrogations des journalistes, formulées lors de la conférence d’après-match contre la Russie, leur a conseillé ce que leur dicte leur intime conviction. La plupart des éléments ont investi la Toile pour lancer leurs vœux de bon Ramadhan à leurs amis, familles et autres fans. Personne n’a osé révéler son sentiment sur la question. Aïssa Mandi, Sofiane Feghouli, Islam Slimani et nombre de leurs coéquipiers ont transmis leurs messages sans piper mot sur l’observation, ou non, du jeûne pendant cette Coupe du monde. Les spéculations laissant pourtant entendre que les joueurs ont été sensibilisés par l’imam qui accompagne la délégation algérienne au Brésil. Ce dernier aurait autorisé la rupture du jeûne le jour du match. Certains joueurs ont été attentifs et d’autres moins convaincus de la fetwa du cheikh de la mosquée de Staouéli. C’est là où les «communicateurs» de la FAF avaient l’occasion de battre en brèche ce «prêche» qui rompt avec l’esprit de tolérance de la religion. Il est vrai que le sujet, tellement gonflé par une certaine presse, a fini par compromettre les joueurs avec leurs fondements religieux. Malgré les conseils de l’imam et les assurances des spécialistes qui, preuves à l’appui, ne voient aucun inconvénient à ce que les joueurs accomplissent leur devoir religieux, la question est entière : les joueurs rompront-ils le jeûne aujourd’hui, avant d’affronter la sélection allemande qui, elle aussi, compte en son sein des joueurs (Ozil et Khedira notamment) qui sont soumis aux mêmes devoirs religieux. En sélection de France, la question a fait l’objet d’un débat serein et les musulmans de l’EDF ont tranché le sujet sans pour autant communiquer leur position. C’est une affaire personnelle qui devait être résolue en intra, sans offenser les non-jeûneurs ou culpabiliser ceux qui respectent le rituel.
M. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site