Mercredi 9 juillet 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Digoutage fi Ramdane
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Chronique du jour : Digoutage fi Ramdane
La lubie de Kadhafi et le crash d’Ustica


Le 27 juin 1980, un avion de ligne de la compagnie Itavia décollant de Bologne pour Palerme explose en plein vol au-dessus de l’île italienne d’Ustica. Dans les jours qui suivent, on assiste à une nouvelle farce du colonel Kadhafi. Au zénith de sa puissance, il ordonne à son ambassade en Italie de faire publier en grand la nécrologie des 81 passagers qui ont tous péri dans le crash. On se gausse de ce que le mégalo de Tripoli célèbre les victimes d’un banal accident d’avion.
Dans son numéro de juillet, le Monde diplomatique apporte, 34 ans plus tard, un début d’explication à cette mystérieuse lubie. Kadhafi savait que l’avion avait été abattu par erreur et par un missile qui lui était destiné. Devant traverser au même moment le même espace aérien, il avait dû abandonner son projet, prévenu de la menace d’un attentat par les services secrets italiens. L’avion civil trinque.
Sans l’affirmer mordicus, le Monde diplomatique met en cause la France. On en saura sans doute davantage lorsque, comme l’ordonne un décret du président du Conseil italien du 22 avril 2014, les documents confidentiels concernant les attentats des années 1970 et 1980 seront déclassifiés. C’est à se demander si Sarkozy n’a pas, en 2011, rectifié le tir qui avait raté sa cible en 1980.
Arris Touffan
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site