Jeudi 17 juillet 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Monde
Haltes estivales  
Ce monde qui bouge  
Digoutage fi Ramdane
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Chronique du jour : Digoutage fi Ramdane
C’est grave, docteur, de défiler sur les Champs-Elysées ?


J+4 et on attend toujours. Rien. Toujours rien. Eh bien voilà, nos trois officiers ont défilé derrière notre emblème national sur les Champs-Elysées sans qu’un cataclysme n’engloutisse le pays. Pas de tsunami. Ni de séisme. Pas de big-bang par lequel les forces de la transcendance nous signifieraient que le seuil de l’impiété a été franchi. Pas de punition divine. Rien d’autre qu’une démission. Autant dire, pas grand-chose !
Les gardiens du temple «révolutionnaire» qui ont parlé de trahison, de reddition à la France colonialiste ont dû se trouver bien penauds devant un spectacle d’une telle banalité. Banal à en mourir ! Banal à en rire. Trois militaires chamarrés brandissant le drapeau au milieu de tas d’autres officiers aussi chamarrés brandissant d’autres drapeaux ? Elle est où la reddition ? Elle est où la trahison ? Ouallah, ils voient l’ogre partout. Peut-être est-il en eux, l’ogre ? Et puis comme dirait l’autre, Fafa, ils la dénoncent en public, et lui bouffent dans la paume de la main loin des regards.
Non, non, il n’y eut ni trahison, ni sacrilège, ni atteinte à la mémoire des martyrs ni Sidi Zekri. Juste un hommage, grandiose par le non-dit et l’implicite, aux milliers d’Algériens « morts pour la France », contraints et forcés, pendant la guerre de 14-18, et cette fois sous la bannière de notre nation.
Et puis, comme le disait ce jeune Algérien sur une radio française : «Pour une fois que le drapeau algérien, brodé et flambant neuf, est déployé en France sous les applaudissements, y a de quoi être fier. Une revanche quand on sait qu’ils ont interdit nos pauvres bouts de tissu à Nice et ailleurs.»
Arris Touffan
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site