Dimanche 27 juillet 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas  
Digoutage fi Ramdane
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Si ta souveraineté tient dans une boîte noire,
c’est que t’en as pas des masses !

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
Equipe nationale de foot. Gourcuff veut faire mieux
qu’Halilhodzic. Facile ! Faut juste qu’il…

… sourie !

Et c’est reparti pour un tour ! Nous voilà réembarqués sur le pont du navire battant pavillon «qui a autorité en la matière ? La France ou l’Algérie pour garder la boîte noire ? Devions-nous ou pas manifester militairement sur les Champs-Elysées, le 14 ?» Je n’ai plus de place sur ce drapeau, sinon, j’aurais rajouté d’autres interrogations du même acabit et qui commencent réellement à me sortir par les trous du nez, et je reste poli ! En plus, ce «débat» occupe des espaces immenses, parce que vous avez des lumières à qui on vient sûrement d’offrir des stylos tout neufs et qui noircissent avec leur encre des pages entières vous expliquant que «c’est à l’Algérie de récupérer la boîte noire, parce que l’appareil était sous pavillon algérien, loué, mais sous couleurs d’Air Algérie», ou encore «que le Mali a délégué à la France l’autorité de police sur son territoire depuis l’opération Serval» ou encore «la présence des militaires français en nombre sur la zone explique la prise en main des opérations » ou encore que «la diplomatie algérienne vient de montrer une nouvelle fois son déphasage et son déclassement international». Tout ! Nous avons droit à tout. Sauf à l’essentiel. La genèse. LA GENESE ! Oui, je le réécris en lettres majuscules pour les durs de la rétine (pourquoi toujours les oreilles ?) et les distraits qui pourraient ensuite me rétorquer qu’ils n’ont pas lu ce passage. La genèse, c’est le… Val-de-Grâce dans tous ses épisodes, les interludes aux Invalides, compris. Voilà ! Pourquoi diantre irais-je aujourd’hui minauder sur les dunes de Gao que la dignité de l’Algérie est bafouée parce que ce sont les bidasses français qui détiennent la boîte noire de l’un de nos appareils ? M’enfin ! Ils ont détenu pendant des semaines, voire des mois la principale boîte noire du pays, Abdekka ! Ils l’ont triturée dans tous les sens, sous toutes les coutures, passée au scanner, bombardée de rayons, auscultée jusqu’à l’overdose, médicamentée plus que ne le tolérerait un élevage de chevaux, et là, quoi ? Je crierais soudain à la souveraineté violée ? «Nannak !» comme le dirait Sellal ! Yaw le crash de notre souveraineté a commencé bien plus tôt. Lorsque les autorités civiles et militaires de la France ont bienveillamment permis — et peut-être même encouragé — la signature d’actes et de documents de la plus haute sensibilité pour l’Algérie en des sites leur appartenant. A partir de là, la boîte noire de l’avion, c’est un bidule, un machin, un détail, un bout de rien finalement dans le grand délestage, l’immense dépressurisation de l’Algérie entamée en 1999 ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 4323

Dernier sondage 
Pensez-vous que le procès Sonatrach puisse se tenir avant la fin de l’année 2014 ?
Oui : 3,78%
Non : 91,43%
Sans opinion : 4,78%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site