Jeudi 31 juillet 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Haltes estivales  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Après la fête de l’Aïd
Les produits de première nécessité toujours aussi rares


Au lendemain de la fête de l’Aïd, les citoyens font toujours face au problème de disponibilité des produits de première nécessité, comme cela est le cas pour le lait et le pain. Selon El Hadj Tahar Boulenouar, porte-parole de l’UGCAA, le manque d’approvisionnement en fruits et légumes notamment risque aussi de se poser en raison du problème de disponibilité de ces produits au niveau des marchés de gros.

F.-Zohra B. - Alger (Le Soir)
Le porte-parole de l’UGCAA a expliqué que les commerçants au niveau des marchés de gros ont signalé un important problème d’approvisionnement auprès des agriculteurs qui n’ont pas travaillé durant l’Aïd.
«Les mandataires au niveau des marchés de gros nous ont signalé le fait que leurs carrés restent vides et qu’ils n’ont rien à proposer aux détaillants», a expliqué El Hadj Tahar Boulenouar. Selon ce dernier, un problème de manque de fruits et légumes risque de se poser ces prochains jours. Il s’agira aussi d’une hausse certaine du prix de ces produits. Un retour à la normale est prévu dès la semaine prochaine au niveau des 43 marchés de gros sur le territoire national, explique notre interlocuteur.
Le porte-parole de l’UGCAA expliquera aussi le problème d’approvisionnement en pain et autres denrées, par le fait que le système de permanence ne concerne que les deux jours de l’Aïd.
Au delà de cette période, les commerçants ne sont pas concernés par la nécessité de mettre leurs produits à la disposition des consommateurs. Pour ce qui est du taux de suivi des permanences durant l’Aïd, M. Boulenouar dira qu’il avoisine les 95%.
«Il faut savoir que ce taux concerne uniquement les commerçants sur la liste des permanences et pas l’ensemble des commerçants, comme pensent les citoyens», note notre interlocuteur.
L’intervenant signalera aussi les problèmes d’information des citoyens de la liste de permanence par les APC qui ne les ont pas affichées, ainsi que la perturbation des habitudes de ces derniers. Comme donc à chaque fête de l’Aïd, les citoyens ont du mal à s’approvisionner.
Les modes de permanences instaurés par le ministère du Commerce ne changent pas les choses pour autant. Ainsi, pour ce qui est du lait en sachet, seulement de petites quantités sont mises à la disposition des revendeurs par les laiteries sur le territoire national, note Boulenouar.
F.-Z. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site