Lundi 4 août 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Monde
Kiosque arabe  
Digoutage
Entretien
Reportage
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Monde : Crise sécuritaire en Libye
La Tunisie fera exception pour les Algériens qui traversent les postes frontaliers fermés


Les autorités tunisiennes se sont engagées à faciliter le passage des Algériens qui fuient la crise sécuritaire en Libye, même au niveau des postes frontaliers fermés.
Mehdi Mehenni - Alger (Le Soir)
Les Algériens de Libye qui seront appelés à rejoindre le pays, via la Tunisie, trouveront aide et assistance. Selon le porte-parole du ministère des Affaires étrangères Benali Cherif : «Les Tunisiens ont fermé certains postes frontaliers avec la Libye mais leurs autorités se sont néanmoins engagées à faciliter le passage des ressortissants algériens fuyant la crise sécuritaire…». Il ajoute qu’ils trouveront même aide et assistance sur place, affirmant que des moyens humains et matériels ont déjà été déployés à cet effet.
Benali Cherif cite le cas du poste frontalier Ras-Jedir, qui a été totalement fermé mais qu’exception sera faite pour les ressortissants algériens. Aussi, pour ceux qui rentrent au pays directement de la Libye, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères fait savoir que les mêmes dispositions ont été prises au poste frontalier algérien de Debdab.
S’agissant du nombre d’Algériens qui résident actuellement en Libye, Benali Cherif estime qu’il est impossible d’évaluer le chiffre. «L’immatriculation au niveau de nos services consulaires n’est pas chose obligatoirement faite à nos ressortissants à l’étranger. Après, il faut aussi comprendre que même ceux qui sont immatriculés peuvent toujours bouger et ne sont pas tenus de nous informer. Mais le plus important, c’est que nous avons pris toutes nos dispositions pour faire face à tout flux d’Algériens.
Enfin, il est à rappeler que dans une déclaration, samedi, à l’APS, la même source certifiait que «l'ambassade d'Algérie, le consulat général d'Algérie à Tunis ainsi que les consulats d'Algérie à Gafsa et au Kef ont été instruits à l'effet de mobiliser tous les moyens pour assister les ressortissants algériens résidant en Libye désirant rentrer au pays, et ce, compte tenu de la dégradation de la situation sécuritaire dans ce pays».
Il est à signaler que depuis le début de la déliquescence sécuritaire en Libye, début 2012, «l'Algérie avait mobilisé d'importants moyens terrestres, aériens et maritimes qui ont permis à pas moins de 5 000 ressortissants de rejoindre le pays », révèle toujours la même source.
M. M.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site