Mardi 12 août 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Société
A fonds perdus  
Digoutage
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Chronique du jour : Digoutage
Voir ailleurs


Benyoucef Mellouk apparaît comme le chevalier blanc dans un pays pollué par la magouille. Au début des années 1990, il a été jeté presto en prison pour avoir dévoilé ce que l’on continue d’appeler l’affaire des «magistrats faussaires». Depuis, aucune turpitude ne lui est épargnée. Cela fait plus de vingt ans que le calvaire dure. Mais lui, contre l’hydre, il tient bon. Plus on essaye de le saper, plus il se fait entendre.
Après avoir essayé contre lui toutes sortes d’intimidations, on lui envoie maintenant des gros bras et des petites frappes pour le pousser à craquer. On lui aurait même conseillé de partir de chez lui s’il veut avoir la vie sauve. Drôle de bled quand même, où un homme intègre et courageux, jusqu'à une forme noble de don quichottisme, dénonçant le trafic du siècle, se fait conseiller par ceux qui sont censés le protéger, d’aller voir ailleurs.
Arris Touffan
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site