Mardi 12 août 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Société
A fonds perdus  
Digoutage
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
Tab Djenanou et nos autres présidents


Par Maâmar Farah
Ben Bella, premier président algérien, ne termine pas son mandat. Il est mis en résidence surveillée, suite au réajustement de 1965. Boumediène, son successeur, n’achève pas sa mission et meurt à l’hôpital Mustapha-Pacha fin 1978.
Chadli Bendjedid, le président de la décennie quatre-vingt, est «démissionné» au cours de son second mandat.
Mohamed Boudiaf prend les rênes du pouvoir en 1992. Il est assassiné en juin de la même année.
Après le court passage de Ali Kafi, Zeroual est élu le 15 novembre 1995 au suffrage universel parmi quatre candidats. Il se retire en février 1999 et ne terminera pas ses cinq années !
Bouteflika règne depuis 1999 ! Nous sommes en 2014 ! C’est le premier qui boucle trois mandats et un début de quatrième mais c’est aussi le premier qui n’assiste plus aux sommets, n’inaugure plus rien, ne fait pas de discours et n’apparaît plus que dans des cadres posés astucieusement derrière les ministres qui parlent à la télévision ou dans d’immenses toiles couvrant les immeubles neufs.
Si tous les autres n’ont pas terminé leurs mandats, lui peut rester un siècle encore : on n’a qu’à laisser les cadres et les immenses portraits là où ils sont !
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site