Samedi 16 août 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Société
Lettre de province  
Digoutage
Soirmagazine
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Mise en garde américaine à ses ressortissants voulant se rendre en Algérie
Un «non-événement», selon le MAE


Le département américain déconseille à ses ressortissants de se rendre en Algérie. Il évoque, dans une mise à jour de sa liste d’avertissements, des menaces terroristes et d’enlèvement. Une nouvelle mise en garde que le ministère des Affaires étrangères algérien qualifie d’un «non-événement».
Le Bureau des affaires consulaires du Département d’Etat américain a lancé mercredi, le 13 août, un nouvel avertissement à ses ressortissants leur déconseillant de se rendre en Algérie.
Aussitôt, le lendemain, jeudi, le ministère algérien des Affaires étrangères (MAE) réagit.
Dans une déclaration rapportée par l’APS (Agence presse service), le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Abdelaziz Benali-Chérif, estime que cette dernière mise en garde des Etats-Unis à l’encontre de ses citoyens souhaitant se rendre en Algérie constitue «un non-événement».
Il s’agit, selon ce dernier, d’une «version d'un texte routinier et répétitif qui est livré aux ressortissants américains se trouvant en Algérie ou souhaitant s'y rendre pour des considérations liées à la législation de leur pays».
Le document américain souligne «qu’en dépit d’une forte présence policière dans les grandes villes, des attaques peuvent potentiellement avoir lieu».
Le département américain désigne Aqmi (Al Qaida au Maghreb islamique) et le Mujao (le Mouvement pour l’unité et le djihad en Afrique de l’Ouest) comme deux groupes terroristes toujours actifs en Algérie.
Cette affirmation, répond le porte-parole du MAE, est «tout aussi infondée que la prétendue alerte du 4 juillet dernier relative à des risques d'attaques contre des établissements hôteliers à Alger».
Benali Cherif s’interroge, par ailleurs, sur «l'effet d'accoutumance à des formules stéréotypées qui continuent d'être appliquées à l'Algérie, alors même que notre pays a, en termes stratégiques, défait le terrorisme et pris place, depuis longtemps, parmi les acteurs-clés de la coopération antiterroriste dans le monde».
Ce document, poursuit le porte-parole, «qui ne renseigne utilement ni sur les réalités vérifiables de la situation sécuritaire en Algérie, ni sur la qualité du partenariat algéro-américain dans nombre de domaines essentiels a, malencontreusement, pour conséquence de détourner l'attention des véritables théâtres où la persistance et la montée du terrorisme appellent une vigilance et une mobilisation accrues».
Synthèse S. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site