Dimanche 17 août 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Ici mieux que là-bas  
Digoutage
Entretien
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : MEETING DE SOUTIEN À GHAZA
Abdallah Djaballah dénonce «les faux salafistes»


Abdallah Djaballah, président du Front de la justice et du développement, a fustigé la position des pays arabes face aux agressions et crimes que les sionistes d’Israël, applaudis par les pays occidentaux, notamment les Etats-Unis, la France et la Grande-Bretagne, commettent quotidiennement contre la population palestinienne de Ghaza. C’était lors d’un meeting populaire organisé hier, par le parti au Théâtre régional Azzedine-Medjoubi de Annaba.
Devant un auditoire composé de représentants de différents partis politiques, de la société civile et des citoyens, il a exprimé sa colère. Comme il s’est montré très critique face aux commentaires tièdes, voire l’expression d’un soutien total aux assassins d’enfants, de femmes et civils désarmés par les médias occidentaux. «Que font ces derniers face aux crimes contre l’humanité commis par Israël. Des médias, dira-t-il, si prompts à monter au créneau pour peu qu’un seul Israélien soit blessé légèrement par un des rares obus lancés par un combattant du Hamas palestinien». Il était également furieux face à la sauvagerie inouïe appliquée par l’armée sioniste contre la population désarmée de Ghaza.
Citant à chaque fois des versets du Livre Saint, il a multiplié les critiques acerbes contre les dirigeants arabes et musulmans. «Voués à l’enfer, dira-t-il, ces derniers se sont soumis aux ordres d’Israël auquel ils se sont alliés pour prétendre se maintenir au pouvoir dans leur propre pays», ajoutant qu'«aidés par les pays occidentaux qui mettent pourtant constamment en avant le principe de la démocratie et des droits de l’homme pour défendre leurs intérêts, ces chefs d’Etat sont arrivés au pouvoir par la force de l’héritage, le coup d’Etat ou au moyen d’élections truquées. Avec l’avancée des technologies de la communication, tout se sait aujourd’hui», a-t-il fait remarquer.
Dans son discours, Abdallah Djaballah n’a pas épargné les faux salafistes. Selon lui, par leur trahison et positions contraires aux préceptes de l’Islam, ces derniers sont à l’origine du drame que vit le peuple palestinien, notamment la population de Ghaza, nuit et jour sous les bombardements israéliens. «Les faux salafistes apportent de l’eau au moulin des ennemis de l’islam», a précisé le président du parti Al Adala, estimant qu’ils n’ont aucun rapport ni de près ni de loin avec les hadiths du prophète Mohamed (QSSSL) qu’ils prétendent suivre. Et que la création d’Israël est la conséquence de la trahison de la majorité des pays arabes et musulmans. «L’Arabie Saoudite, les pays du Golfe et l’Égypte se classent en tête des pays qui ont vendu leur âme au monde occidental et à Israël pour prétendre exister. C’est pour ça que la cause palestinienne ne fait que reculer», insiste-t-il.
Deux heures durant, Abdallah Djaballah n’a pas cessé avec à l’appui les citations de nombreux préceptes du Coran, d’argumenter la nécessité pour les Arabes et les musulmans de ne pas abdiquer même si en apparence, Israël soutenu diplomatiquement, financé et puissamment armé par l’Occident semble invincible. Sous les acclamations du nombreux public présent à ce meeting populaire, Abdallah Djaballah a souligné que la situation que vivent les Palestiniens dans ce qui reste de leur pays dont la superficie rétrécit au fil des compromissions, est la conséquence des trahisons successives des régimes arabes et musulmans. Appelant les Algériens, les peuples du monde arabe et musulman à apporter aide matérielle et financière aux Palestiniens qui subissent quotidiennement l’injustice et les crimes de guerre et crimes contre l’humanité, le leader de Al Adala a affirmé que le temps n’est plus aux meetings de soutien mais à la matérialisation par la contribution financière de chacun à la cause palestinienne.
A. Bouacha

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site