Lundi 18 août 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Digoutage
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
 
 
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
C’est Air El Djazaïr et non Air France !


Par Maâmar Farah
Selon le Canard enchaîné, la France s’inquiète de la sécurité sur Air Algérie ! Le monde va sauter et la France est dérangée par une compagnie parmi les plus sûres au monde : elle n’a enregistré que trois crashs majeurs en 52 années d’existence comme pavillon de l’Algérie libre. La France devrait s’intéresser plutôt à la sécurité des avions de Swiftair, entreprise européenne et à la formation de ses pilotes, car il serait utile de rappeler aux responsables français, inquiets du niveau de nos pilotes, que sur les trois crashs cités, un seul a eu lieu avec des pilotes algériens aux commandes, celui de Tam 2003.
A Biskra 1969, c’étaient des Français et au Mali 2014, c’étaient des Espagnols.
Les crashs peuvent toucher toutes les compagnies et, sur ce plan-là, Air Algérie reste fiable, n’en déplaise à ceux qui traînent de vieilles rancœurs. N’ont-ils pas, par le passé, interrompu les vols d’Air France de et vers Alger à cause d’un détournement qui aurait pu arriver n’importe où ? Quant aux médias nationaux qui ont harcelé notre pavillon national à travers une campagne de dénigrement, rarement égalée de mémoire de journaliste, la réaction française apporte peut-être la lumière sur les raisons de cet acharnement. Tout ce beau monde cherche à faire pression sur le gouvernement afin d’ouvrir le ciel algérien et permettre aux compagnies qui nous ont lâchés dans les moments difficiles de faire leur beurre chez nous, grâce à l’Open Sky !
Qui sait, demain les Français exigeront peut-être le renvoi de l’actuel directeur d’Air Algérie. C’est un gars que je ne connais pas et, depuis 1976, je n'ai pris l'avion qu'une seule fois, mais je constate qu’il en a des ennemis ce M. Boultif ! Tant que c’était la presse, il pouvait se débrouiller seul. Mais là, contre la France, il a besoin de l’aide de tous les patriotes. Quant à la gestion d’Air Algérie, bonne ou mauvaise, ça ne regarde que nous !
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site