Mercredi 27 août 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Société
Monde
Tendances
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
Edition du jour
Nos archives en HTML


Monde : LE MYSTÈRE DES FRAPPES AÉRIENNES EN LIBYE ÉLUCIDÉ
Les Américains accusent les Émirats arabes unis


Les Américains viennent de lever le voile sur les mystérieuses frappes aériennes qui ont ciblé plusieurs positions en Libye, ces derniers jours. «Ce sont les Emirats arabes unis», tranchaient «deux responsables américains » cités par l’agence française AFP dans la soirée de lundi dernier.
Kamel Amarni - Alger (Le Soir) - Une confirmation qui intervient à la suite d’informations publiées le même jour par le très influent New York Times faisant état, notamment, d’accusations d’islamistes libyens contre l’Égypte et les Emirats arabes unis. Les «deux responsables américains » mettent ainsi fin au mystère et, partant, aux spéculations. L’Égypte, mais surtout l’Algérie étaient fortement suspectées et dans certains cas, carrément accusées d’avoir été derrière ces raids aériens menés contre des positions islamistes en Libye. Les Américains, qui ne font jamais rien pour rien, ont-ils jugé nécessaire de dénoncer l’un de leurs plus fidèles alliés, un Etat foncièrement vassal aux Etats-Unis, pour les besoins d’une redistribution des cartes dans la région ? Il ne faut pas perdre de vue en effet que tout cela intervient alors même que s’ouvrait au Caire, une importante réunion pour traiter de la question libyenne. Il s’agit d’un mini-sommet regroupant, outre un représentant de ce qui fait office de «gouvernement» en Libye, des ministres des Affaires étrangères des pays riverains à ce pays, à savoir l’Algérie, l’Égypte, la Tunisie, le Soudan, le Tchad et le Niger. En plus du secrétaire général de la Ligue arabe. Il n’y a en tout cas pas meilleure façon pour donner toutes ses chances de réussite à ce sommet. C’est également, de la part de Washington, un message clair et destiné à tout le monde : l’épisode des interventions exclusivement militaires en Libye appartient désormais au passé.
K. A.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site