Mercredi 27 août 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Société
Monde
Tendances
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : BRENT WILTON, SG DE L’ORGANISATION INTERNATIONALE DES EMPLOYEURS :
«Les entreprises algériennes doivent faire entendre leur voix»


«Les entreprises algériennes doivent faire entendre leur voix», sur les questions liées notamment à l’entrepreneuriat et le respect des droits fondamentaux du travail.
Chérif Bennaceur - Alger (Le Soir) - C’est l’invite que le secrétaire général de l’Organisation internationale des employeurs (OIE), Brent H. Wilton, a adressée hier aux entreprises membres de la Confédération générale des entreprises algériennes (CGEA), unique représentant algérien à cette instance internationale, et partant à toutes les entreprises du pays. Hôte ces jours-ci, et pour la première fois, de l’Algérie, Brent Wilton qui a été invité par la CGEA, a été reçu par les ministres de l’Industrie et des Mines et du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Abdesselam Bouchouareb et Mohamed El Ghazi, devrait être également reçu aujourd’hui par le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. L’opportunité pour le représentant de l’OIE de prôner davantage de réactivité des entrepreneurs et organisations patronales en ce qui concerne la promotion du rôle des entreprises en tant que source de création de richesses et emplois, la défense de leurs intérets, l’élaboration des politiques économiques et publiques et autres problématiques socioéconomiques. Il s’agit d’œuvrer à faire entendre leurs voix, invitera Brent Wilton. Mais aussi lors des débats qui se déroulent au niveau des instances internationales (Organisation internationale du travail et autres structures du système multilatéral) et qui portent sur les problématiques sociales, le respect des droits de l’homme, la défense des droits fondamentaux du travail ainsi que l’élaboration de ses normes. Relevant le caractère crucial de cette question, Brent Wilton n’a pas manqué de relever qu’une convention internationale relative à l’entreprise et le respect des droits de l’homme est en train d’être élaborée et devra être appliquée, nonobstant les velléités des gouvernements ou d’autres parties. Tout en saluant le rôle dynamique de la CGEA au niveau africain et européen mais aussi sa participation active à l’élaboration du Pacte économique et social de croissance, «une initiative que nous saluons», dira Brent Wilton qui a, ce faisant, incité les opérateurs et syndicats d’entrepreneurs à un positionnement proactif, à une «articulation» avec les réseaux tant domestiques que mondiaux. Et cela, en profitant des opportunités qu’offre l’OIE en termes de renforcement des capacités des organisations membres, d’insertion dans des réseaux et au regard de sa contribution au développement de l’investissement dans les pays émergents, dans un contexte mondialisé, très concurrentiel. Créée en 1920 et basée à Genève, l’OIE qui œuvre à un positionnement dynamique et meilleur des entreprises compte 150 organisations patronales dans 143 pays.
C. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site