Mercredi 3 septembre 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Société
Monde
Tendances
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : LA PREMIÈRE MISSION D’ENCADREMENT DU HADJ A QUITTÉ L’ALGÉRIE HIER
Objectif : éviter les couacs


Départ hier de la première mission d’encadrement des hadjis. Les 800 missionnaires ont été instruits d’éviter que cette saison du hadj ne soit entachée par des défaillances au niveau de l’organisation. Le président de l’Office du hadj dit s’attendre à une saison «réussie».
Nawal Imès - Alger (Le Soir) - La première mission d’encadrement des hadjis a quitté hier Alger, direction les Lieux Saints de l’Islam. Avant de prendre l’avion, le ministre des affaires religieuses et le président de l’Office du hadj leur ont donné les dernières recommandations. Mohamed Aïssa et Cheikh Berbara ont beaucoup insisté sur la nécessité d’accompagner les pèlerins et de leur assurer les meilleures conditions d’hébergement, une bonne couverture sanitaire mais également un accompagnement pour le bon accomplissement du rituel du hadj. Le ministre des Affaires religieuses s’adressant aux missionnaires appartenant aux différents secteurs a fait savoir que l’Etat algérien avait consenti un gros effort financier qui doit se répercuter sur les conditions d’accomplissement du pèlerinage. Les membres de la mission d’encadrement ont été priés de veiller au strict respect des clauses des cahiers des charges qui définissent les conditions d’hébergement notamment. Les Algériens, dira le ministre, ne doivent pas être dupés ni dans la qualité de l’hébergement qui leur sera attribué ni au nombre de mètres carrés qui leur reviennent au niveau des campements. La mission médicale a été instruite également afin que le suivi médical soit bien assuré. Idem pour la Protection civile, dont les éléments veillent à la sécurité des pèlerins. Pour sa part, Cheikh Berbara a tenu à dire aux missionnaires qu’une fois dans l’avion, ils se mettaient au service des pèlerins quels que soient leurs fonctions ou le secteur duquel ils sont issus. Le directeur de l’Office du hadj dira que les barrières des fonctions et de la hiérarchie devaient tomber pour assurer une meilleure coordination et éviter les couacs des saisons précédentes. Il assurera que les lieux d’hébergement sélectionnés cette année étaient tous confortables et pas loin des lieux où se déroulent les rituels mais que cela ne dispensait pas les membres de la mission de faire preuve de vigilance pour assurer le bon déroulement du pèlerinage et éviter aux hadjis des mésaventures.
N. I.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site