Samedi 13 septembre 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT
Culture
Monde
Contribution
Digoutage
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Frontière Algéro-Tunisienne
Des Algériens en colère ferment les postes frontaliers d’El Ayoun et Oum T’boul


Les Tunisiens appliquent la taxe de 30 DT pour toute personne voulant quitter le pays. C’était la pagaille et l’anarchie générale, avant-hier, au niveau de deux postes frontaliers d’El Ayoun et Oum T’boul. Des centaines d’Algériens entre touristes voulant se rendre en Tunisie, fraudeurs et contrebandiers versés dans le trafic des carburants, ont procédé, depuis la matinée de jeudi dernier, à la fermeture des deux postes frontaliers d’El Ayoun et Oum T’boul pour dénoncer l’application par les deux postes tunisiens, se trouvant à proximité, de la taxe de 30 dinars tunisiens (2 100 dinars algériens) pour toute personne, conducteur de véhicule industriel ou particulier, voulant quitter le pays, une taxe votée, par ailleurs, par l’Assemblée constituante tunisienne et inscrite dans la loi de finances complémentaire de l’année en cours.
Les protestataires dénoncent une application à la hussarde et sans information des usagers au préalable. Un comportement assimilé à du mépris. Ils réclament, cependant, que les autorités algériennes appliquent le principe de réciprocité dans le cas où les Tunisiens ne procèdent pas au retrait, dans les plus brefs délais, de ladite taxe.
Signalons que les deux postes ont été rouverts dans l’après-midi, et ce, après les pourparlers engagés par les autorités locales et la douane avec des représentants des protestataires.
Daoud Allam

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site