Mercredi 17 septembre 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Cet homme est un génie !

Par Hakim Laâlam  
Email : hlaalam@gmail.com
Première mesure prise dans le cadre de la rénovation et
de l’embellissement de la capitale : un seul…

… mouton par balcon !

«Le Bureau politique du FLN a pris acte de la volonté du Président Bouteflika au sujet de Belkhadem.» Je veux mon n’veu ! Bien sûr que le FLN prend acte. Non seulement, il prend acte, mais en plus, il ne le prend pas n’importe comment cet acte. Il le bichonne. Il le caresse. Il lui chante des louanges à l’oreille, car comme tout le monde le sait, un acte présidentiel, ça a des oreilles. ça a même des pieds, au cas où la chanson murmurée à ses pavillons ne lui conviendrait pas et qu’il faudrait alors vite botter le train au chanteur, au musicien. Quel beau moment de sincérité tout de même lorsqu’à peine sorti de son commissariat parisien, Si Amar se plante devant les journalistes et leur affirme sans trembler du tambourin : «Maintenant, j’espère que les gens vont comprendre que le FLN ne fonctionne pas sur des injonctions extérieures !» Cet homme a peut-être fait carrière dans la danse et le chant, au début. Je trouve cependant qu’il est passé à côté d’une immense carrière d’auteur comique, de comédien de dimension mondiale. Jurer que le FLN n’obéit à aucune injonction extérieure au moment T, à la seconde près où Abdekka ordonne à Amar-Neuilly de rentrer au bled pour régler son compte à Belkhadem, c’est du grand art, c’est Louis de Funès qui fourgue de la mauvaise viande de contrebande à Gabin et Bourvil dans la Grande Vadrouille ! Et que l’on ne vienne surtout pas me dire que Abdekka est «Président d’honneur» du Front ! Foutaises ! Laissez-moi à mon extase devant le culot de Saâdani ! L’occasion est tellement rare de s’émouvoir devant le talent de nos hommes politiques, que là, je ne vais pas m’en priver. D’autant plus que dans la foulée, le même Si Amar en rajoute une couche en affirmant que le FLN veut « contribuer à bâtir un Etat de droit ». Allez savoir pourquoi dans ce segment de phrase, je ne retiens que le verbe «bâtir» ? C’est ça les hommes qu’il faut pour ce pays. Ils ont le bâti dans le sang. Ils respirent la pierre, la bonne pierre ! La pierre pas philosophale pour un sou mais qui a cet avantage de se transmettre aux enfants, et dont la valeur avec le temps ferait pâlir de jalousie le meilleur des vins. Non ! Rien à redire ! Cet homme a la classe ! Et si j’ai un souhait, un seul, il est tout simple, tout bête. Vous m’avez enlevé Belkhadem, brutalement arraché l’Empastillé pendant mon congé. S’il vous plaît, laissez-moi encore un peu, beaucoup, à la folie, éperdument mon p’tit Amar ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 3472

Dernier sondage 
Etes-vous pour une coalition internationale contre l’EI comme le veulent les Etats-Unis ?
Oui : 44,05 %
Non : 48,36 %
Sans opinion : 7,60%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site