Mercredi 31 décembre 2014
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : INTEMPÉRIES
Plusieurs accidents et dégâts à travers de nombreuses wilayas


Le mauvais temps est de retour. Plusieurs régions du pays ont été affectées par de fortes averses de pluies et de chutes de neige. Des intempéries souvent synonymes de dégâts divers.
Rym Nasri - Alger (Le Soir)
C’est officiellement l’hiver. Les pluies et le froid se sont installés depuis quelques jours. Même la neige a fini par faire son apparition. Plusieurs villes du pays étaient couvertes de blanc. De quoi faire le bonheur des enfants, en vacances. Seulement, les fortes averses et les chutes de neige n’ont pas été sans dégâts. Comme à l’accoutumée, les intempéries ont occasionné de nombreux accidents et incidents à travers différentes régions.
La Protection civile a enregistré lundi dernier de multiples interventions. Selon son communiqué, plusieurs personnes ont été cernées par les eaux pluviales. C’est le cas à Ghazaouet, dans la wilaya de Tlemcen où les éléments de la Protection civile ont sauvé deux personnes suite au débordement de l’oued Ghezouane. Trois autres personnes ont été secourues dans la commune de Bordj Okhris à Bouira. Quatre véhicules bloqués par les eaux pluviales ont été également dégagés dans la commune de Bordj Zemmoura (Bordj-Bou-Arreridj).
La Protection civile a aussi enregistré un effondrement partiel d’un plafond de chambre d’une habitation à Birtouta (Alger) et effectué cinq opérations d’épuisement des eaux pluviales dans la commune de Chetouane dans la wilaya de Tlemcen.
Marquée par des températures très basses, la période du 28 au 30 décembre derniers a connu plusieurs cas d’asphyxie par le monoxyde de carbone (CO). Les services de la Protection civile ont recensé un décès par asphyxie par CO dans la daïra d’El Eulma à Sétif. Suite à l’utilisation d’appareils de chauffage et chauffe-bains à l’intérieur des habitations, 45 personnes ont été également incommodées dont 13 dans la wilaya de Constantine, 11 à Batna, 9 à Bordj-Bou-Arreridj, 7 à Sétif, 4 autres à Sidi-Bel-Abbès et une personne dans la wilaya de Médéa. Tant attendue, la neige a toutefois causé des désagréments sur les routes. Selon le commandement de la Gendarmerie nationale, la circulation routière a été bloquée sur plusieurs tronçons à travers le territoire national. L'amoncellement de neige a coupé lundi dernier, plusieurs routes nationales et chemins de wilayas dans les wilayas de Tizi-Ouzou, Bouira, Bordj-Bou-Arreridj, Jijel, Médéa et Blida. Il faudra être d'autant plus méfiants sur les routes.
Le mauvais temps persistera jusqu’à demain jeudi. Selon les prévisions de l'Office national de météorologie (ONM), le temps sera froid et nuageux, accompagné d’averses assez marquées au nord du pays.
Les températures maximales varieront de 10°C à 14°C près des côtes et de 3°C à 8°C vers l'intérieur et les Hauts-Plateaux avec tendance à la hausse à partir de vendredi prochain. Des chutes de neige sont attendues aujourd’hui, sur des altitudes pouvant descendre jusqu'a 200 mètres sur les massifs de l'est, selon l’ONM. Une amélioration progressive sera enregistrée à partir de demain sur les régions de l'ouest et s'étalera à partir de vendredi aux régions du centre et de l'est.
Ry. N.

Guelma
Froid, neige et routes coupées

Une alerte à la vigilance a été lancée ces dernières 48 heures à Guelma par les services de la Gendarmerie nationale et la Protection civile de la wilaya. Il s'agit d'une alerte à la neige et aux fortes pluies.
En effet, des perturbations et des ralentissements ont affecté le réseau routier de la wilaya. C'était encore plus délicat à Aïn Hessaïnia et Ras El Agba, dans la daïra de Oued Zenati où les chutes de neige étaient plus importantes.
Ainsi, la route d'accès à la wilaya de Constantine sur le tronçon de la RN 20 qui traverse la localité de Sellaoua Anouna, était coupée sur environ 4 kilomètres. Le risque est grand aussi pour les usagers de la RN 80 et le CW 123 reliant Guelma à Sedrata et Aïn Larbi. Selon la gendarmerie de Guelma, des tronçons de ces routes ont été coupés dans la matinée d’hier, notamment dans la commune de Aïn Sandal, traversée par la RN 80.
Noureddine Guergour

BLIDA
Les routes menant vers Chréa et El Hasnaouia fermées à la circulation

Les deux routes que sont la RN 37 et RN 64, menant respectivement de Blida vers Chréa et de Bougara vers El Hasnaouia, dans la wilaya de Médéa, ont été fermées à la circulation, hier, en raison des importantes quantités de neige qui sont tombées sur les hauteurs de Blida.
En effet, les monts de Chréa sont couverts d’un manteau blanc et la neige a tombé même à une altitude de moins de 600 mètres. Un dispositif a été mis en place pour dégager la neige sur ces deux routes et une grande quantité de sel y a été déversée pour faire fondre la neige ainsi que des chasse-neige sont opérationnels depuis la matinée d’hier.
M. B.

Béjaïa
Des routes fermées dans les zones montagneuses

La poudreuse, qui s’est invitée depuis la soirée de lundi sur les zones montagneuses de Béjaïa, a provoqué la fermeture à la circulation de nombreux axes routiers.
En tout, ce ne sont pas moins de sept routes nationales et plusieurs chemins de wilaya et routes communales qui étaient, hier, impraticables pour certains ou très difficilement pour d’autres en plusieurs endroits dans la vallée de la Soummam ou dans la région du Sahel. A ce sujet, on apprend que la RN 26 reliant Béjaïa et Tizi-Ouzou via la Vallée de la Soummam est restée totalement fermée au niveau du col de Chellata pour cause de couches de neige dépassant les 50 cm.
L’axe routier n°12, menant également vers la capitale de la Haute-Kabylie en passant par Adekar, était difficilement praticable au niveau de la région de Yakouren, rapportent certaines sources.
Les mêmes perturbations sont également observées sur les routes nationales 74, 75 et 159, au niveau respectivement de Béni-Maouche, Kendira et Alma, une localité menant vers la wilaya de Bordj-Bou-Arréridj.
Certains villages à l’image du bourg d’Ihabachen, dans la commune de Kendira, sont demeurés durant la journée d’hier totalement isolés du reste de la wilaya.
Sur la région est, la RN 9 reliant la wilaya de Béjaïa à celle de Sétif en passant par Kherrata était également fermée à la circulation en plusieurs endroits pour cause de très fortes chutes de neige ayant affecté la région ces dernières 24 heures.
Une vingtaine d’engins de déneigement a été mobilisée par les services concernés dans le cadre du plan Orsec pour rouvrir ces voies de communication à la circulation.
En attendant le raccordement au réseau de gaz naturel qui tarde à se concrétiser dans la wilaya de Béjaïa, les moyens de chauffage ont, une énième fois, fait défaut dans certaines localités montagneuses pour manque d’approvisionnement en gaz butane, se sont plaints de nombreux villageois.
A. Kersani

Bouira
Nombre de villages isolés

Les pluies torrentielles qui se sont abattues mais surtout les neiges qui sont tombées sur les hauteurs, ont isolé plusieurs villages et communes au niveau de la wilaya de Bouira.
Hier, les éléments de la Protection civile qui sont en état d’alerte maximale, ont fait plusieurs interventions au niveau des communes, surtout celles situées en haute montagne dans le massif du Djurdjura ou le mont Dirah, ou encore sur la chaîne montagneuse de l’Atlas blidéen qui s’étend vers les communes nord de Bouira. Aussi l’ouverture de toutes ces routes était la première préoccupation de ces équipes qui travaillent en étroite collaboration avec les équipes des travaux publics, mais également des communes. Ainsi et pour cause de neige, outre les routes nationales traditionnelles qui sont fermées depuis début décembre et pour plusieurs mois et qui concernent les RN30, 33 et 15, au niveau des cols de Tizi-N’Kouilal et Tirourda, d’autres routes ont été fermées à la circulation pour cause d’amoncellement de la neige hier matin, avant que les équipes des travaux publics et celles des communes, n’arrivent à les rouvrir. Sur les hauteurs du mont Dirah, la RN8 a été également coupée par la neige pendant la nuit de lundi à mardi, avant que les équipes de la Direction des travaux publics de Bouira n’interviennent avec des chasse-neige pour la rouvrir à la circulation. Mais puisque pendant la journée, la neige continuait à tomber par intermittence, la circulation est restée difficile.
Outre les routes nationales, il y a également les chemins de wilaya dont plusieurs étaient fermés à la circulation. C’est la cas du CW6 dans la commune d’Ath Laâziz située, sur les hauteurs, où la route est coupée dans la localité de Tizi Oudjaâboub, du CW12 reliant la ville de Dirah au village Ouled Ayache ; du CW20 reliant la ville d’El Hachimia au village Ouled Saâdi, du CW93 reliant la commune de Guerrouma à Tablat de la wilaya de Médéa, du CW17 reliant Lakhdaria à Guerrouma, du CW27 reliant la localité, de Ferki à la commune de Larbaâtache, dans la wilaya de Boumerdès. Il y a également le col de Bekkouche à l’entrée nord de Sour-El-Ghozlane, sur le CW125 qui a été fermé à la circulation, hier matin, avant d’être rouvert mais la circulation restait difficile et dangereuse sur cet axe reliant la ville de Sour-el -Ghozlane à Bouira. Tous ces chemins de wilaya ont été bloqués par la neige hier matin, avant de les rouvrir mais pendant toute la journée et pour cause de chutes de neige pendant la journée, la circulation était très difficile. Cela étant, il est à signaler l’intervention des équipes du Croissant-rouge pour secourir certains SDF au niveau de la commune de Aïn Bessem, où trois attardés mentaux ont été acheminés vers la Maison des personnes âgées de Bouira. Trois autres personnes ont été secourues à El Hachimia, apprend-on auprès de la cellule de communication de la wilaya.
Signalons qu’outre ces interventions, plusieurs villageois, comme à Merkala dans la commune de Taghzout qui nous ont signalé le manque de gaz butane au niveau de leur localité, alors que d’autres ont intervenu directement à la radio de Bouira pour signaler le manque du gaz butane. C’est le cas pour des citoyens d’Ath Laâziz, ou encore le manque de certaines denrées alimentaires comme le lait pour le village Illilten, dans la commune de Saharidj. Des manques et des insuffisances dans la distribution du gaz butane bien que le directeur de Naftal Bouira ait assuré via les ondes de la radio Bouira que des quantités largement suffisantes ont été distribuées à temps à travers toutes les localités de la wilaya qui ne disposent pas encore de gaz naturel.
Y. Y.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site