Mercredi 14 janvier 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : HABITAT
Les objectifs du quinquennal 2010-2014 non atteints


Le lancement de projets de construction de logements du quinquennal 2010-2014 a atteint 96% du volume global. Même si le ministre de l’Habitat qualifie ce taux de «positif», les objectifs du quinquennat n’ont pas été atteints.
Rym Nasri – Alger (Le Soir) – Sur les 2 223 403 logements prévus pour le quinquennal 2010-2014, 2 140 480 unités ont été lancées, soit un taux de 96% du volume global. Ce sont les chiffres que le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, a communiqués hier, lors d’une réunion d’évaluation des directeurs de l’habitat et des OPGI, tenue à Alger. Selon lui, il ne reste que 95 476 logements dont le lancement est imminent. Même si les objectifs du quinquennal 2010-2014 n’ont pas été atteints à 100%, le ministre qualifie les résultats concrétisés sur le terrain de «positifs».
S’agissant de l’année 2014, Tebboune affirme que les travaux de réalisation de 418 752 logements ont été lancés sur les 600 000 unités prévues. Quant à leur livraison, il précise que 326 141 logements ont été livrés en 2014 alors que l’objectif de livraison ne dépassait pas les 300 000 logements. «Nous avons ainsi atteint un taux de livraison de 109% par rapport à nos engagements», dit-il. Des projets qui ont d’ailleurs «consommé 546 milliards de dinars, soit plus de 7 milliards de dollars», précise-t-il encore.
Rappelant que son département se réfère toujours au fichier national du logement, le ministre assure qu’«aujourd’hui, 5,5 millions d’Algériens ont bénéficié d’un logement ou d’une aide de l’Etat». Il a toutefois souligné l’objectif d’éradiquer les bidonvilles à travers le territoire national. «Au plus tard, au premier trimestre 2016, il ne restera plus de bidonvilles en Algérie», dit-il. Tebboune est revenu, par ailleurs, sur les délais de construction. Selon lui, l’Algérie mettait six années et demie pour la réalisation de logements. Une durée qui a été réduite à trois années et demie avant d’atteindre actuellement deux années et demie. «Lorsque le délai de réalisation de logements sera en dessous de deux années, ce jour-là, nous ferons partie des pays qui ont industrialisé le bâtiment», souligne-t-il.

AADL, premier promoteur dans le bassin méditerranéen
Quatre cents mille unités de logements de formule AADL (Agence d'amélioration et de développement du logement) sont inscrites pour 2015. Selon le ministre de l’Habitat, l’AADL est devenue «le premier promoteur» dans le bassin méditerranéen. Pour une meilleure gestion de tous ces logements, il indique que la direction générale de l’AADL sera renforcée par la mise en place de directions régionales autonomes. «Elles permettront d’aider à la gestion de tous les logements de l’AADL», dit-il.
Ry. N.

L’utilisation de produits nationaux prochainement imposée
Des arrêtés ministériels seront mis en place pour imposer la consommation de «produits nationaux» dans les différents projets de logement, a indiqué, hier, le ministre de l’Habitat. Il affirme que l’Algérie dispose d’une «bonne» production nationale dans le domaine de la céramique et de la robinetterie. Idem pour le ciment qui, selon lui, sera renforcé avec la mise en service de nouvelles unités de ciments dès 2015. Tebboune rassure ainsi que tous les programmes de logements seront maintenus malgré la chute du prix du baril de pétrole. Selon lui, seuls 36% des logements sont en train d’être construits par des étrangers. «Ce qui ne va pas bloquer notre programme», dit-il.
Ry. N.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site