Mercredi 14 janvier 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Actualités : SITUATION DANS LE SUD DU PAYS
Le FLN interpelle le Président


Le FLN prend à bras-le-corps le dossier du sud du pays avec une session de son bureau politique exclusivement dédiée à cette problématique qui sous-entend bien des questionnements.
M. Kebci-Alger (Le Soir)
Au parti majoritaire qui a de tout temps ou presque servi de façade politique aux tenants du pouvoir, on découvre, 52 ans après le recouvrement par le pays de son indépendance nationale, que le sud, ce coeur battant de la patrie d’où tout le peuple algérien tire sa «nourriture», a été marginalisé.
«Toutes les écoles de formation, que ce soit celles des cadres, des enseignants, des policiers, des gendarmes ont été concentrées à Alger et certaines villes du nord du pays», soutenait le secrétaire général du parti, hier mardi à l’ouverture de cette réunion organique.
Et à Amar Saâdani qui fait cette «découverte» en tant que «fils» de cette région du sud et en tant que patron du parti détenant la majorité dans toutes les assemblées élues (APN, APW et APC), de faire part, d’une initiative politique impliquant l’ensemble de la classe politique. Il s’agira d’aller vers les populations de cette région «oubliée» pour partager avec elles leurs préoccupations et trouver ensemble les solutions.
Ceci non sans s’interroger faussement, bien entendu, sur les motivations réelles de ces manifestations teintées de revendications d’emploi par-ci, de terrains à bâtir par-là et de soucis environnementaux par d’autres localités liés à l’exploitation entamée du gaz de schiste. «Veut-on d’un printemps arabe dans le Sud ? Pourquoi spécialement le Sud ?, lancera Saâdani qui parlera d’une interpellation du président de la République à ce sujet et de la tenue d’une conférence sur le développement dans cette région. Ce Sud qui «intéresse tout le peuple algérien», ajoutera le patron du FLN qui n’omettra pas de s’en remettre à l’histoire avec cette fameuse offre coloniale quant à une indépendance du pays sans, justement, ce Sahara d’apparence ingrat mais qui recèle d’immenses ressources énergétiques et minérales. Au sujet de sa toute récente prédiction liée à un imminent remaniement de l’Exécutif, Saâdani se montrera moins précis, cette fois-ci. Il se contentera de dire que le président de la République s’y attelle actuellement au même titre que sur le projet de révision de la Constitution.
M. K.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site