Jeudi 29 janvier 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Monde
Les choses de la vie  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Société : MEDEA
Recrudescence de la criminalité


Le constat qui est fait d'emblée dans ce bilan, c'est la recrudescence de la criminalité traduite par les chiffres qui relatent le nombre important des actes criminels perpétrés en 2014 sur le territoire du Titteri, comparativement à ceux enregistrés en 2013.
Les unités de la police judiciaire de la Gendarmerie nationale de Médéa ont eu à traiter 1 717 affaires dont 60 crimes et 1 657 délits alors qu'en 2013, les chiffres affichaient 1 581 affaires liées au crime.
On notera que la petite criminalité à Médéa consiste en les vols, les coups et blessures volontaires et les contraventions liées à la pratique commerciale illicite et informelle.
D'autre part, et concernant le crime organisé ayant trait au trafic de drogue, 92 personnes ont été arrêtées contre 121 en 2013. On remarquera dans ce sens que les chiffres sont sensiblement à la baisse. Cependant, il est important de signaler que la quantité de kif traité saisie excède les cinq kilogrammes, ajoutée à 577 comprimés psychotropes.
De la fausse monnaie a été confisquée et 4 faussaires ont été mis sous les verrous alors que 89 immigrants clandestins ont été incarcérés au moment où 9 autres ont été provisoirement mis en liberté. La police économique de son côté, a eu «du pain sur la planche». Ainsi, dans le cadre de la lutte contre la contrebande et la prohibition, les gendarmes ont opéré 240 saisies de boissons alcoolisées, de charges explosives (pétards et autres), de produits cosmétiques, de tabacs, de vêtements, de téléphones portables, de viandes ainsi que moult autres articles.
Dans ce sens, 2 711 affaires (contre 2 552 en 2013) ont été traitées et 2 715 personnes interpellées (contre 2 567 en 2013) parmi lesquelles 46 sont sous les verrous. Là aussi, il n'y a pas de place au commentaire : les chiffres parlent d'eux-mêmes.
«Petite bouffée d'oxygène» concernant les dépassements et atteintes à l'urbanisme avec 36 affaires traitées (contre 45 en 2013), concernant également le pillage de sable, un volet dans lequel il est fait état de 17 cas (contre 39 en 2013). Dans 99 affaires relatives au vol de bétail, 27 personnes ont été mises sous mandat de dépôt.
On signalera que dans ce bilan relatif à la criminalité à Médéa, sont mentionnés ces vols récurrents de câbles électriques et téléphoniques dont, respectivement, 4 480 et 300 mètres.
Les hommes en vert ont à leur actif 103 descentes et opérations coup-de-poing qui ont ciblées les fiefs de la criminalité sur la zone territoriale du Titteri.
Démarche qui a permis l'identification de 141 245 personnes (contre 130 614 en 2013) et 70 907 véhicules contre 63 518 en 2013). Au total, 209 identifications se sont avérées positives contre 56 en 2014.
Il est important de préciser que le taux de couverture sécuritaire de la Gendarmerie nationale dans la wilaya de Médéa est estimé à 87,5%, ce qui n'est pas négligeable du tout. Cependant, une extension de compétence de cette institution sur l'ensemble du territoire du Titteri reste fortement souhaitable.
M. L.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site