Jeudi 29 janvier 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Monde
Les choses de la vie  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Sports : Au lendemain de la qualification de l'Algérie aux quarts de finale
Prémices d’un sacre annoncé !


Qualifiée aux quarts de finale de la 30e CAN, au prix d’un extraordinaire finish lors du premier tour où elle était versée dans un des deux groupes de la mort, l’équipe d’Algérie savoure. Avant d’enclencher le turbo en perspective d’une seconde phase de la compétition où il s’agira de prouver un (nouveau) statut écorné par certaines imperfections et une adversité autrement plus persistante.
Les Verts ne peuvent se dérober, désormais, de leur statut de favoris du tournoi continental qu’organise depuis le 17 janvier la Guinée équatoriale. Si, au départ de cette manifestation, les appréhensions et doutes étaient légion, les camarades de Bougherra n’ont plus le droit de jouer les bras courts au premier tour franchi. Le plus dur est certes à venir, avec l’avènement de concurrents plus costauds et plus déterminés à l’image de la Côte-d’Ivoire, du Cameroun ou du Mali. Ceci dit, il est une certitude qui fait que les Fennecs se transcendent dès lors qu’il est question d’affronter des ogres de la taille des Lions, des Eléphants ou des Aigles. Souvenons-nous de cette épopée fabuleuse racontée sur le sol brésilien, l’été dernier. Quand les Verts sont dos au mur, alors l’exploit devient réalisable. Le groupe Algérie a cette faculté de renaître de ses cendres que, même descendu en flammes par les critiques des connaisseurs, consultants et médias, il redevient conquérant. Telle une bête blessée.
Mardi soir, face à des Lions de la Téranga qui n’avaient besoin que du point du nul pour réussir l’examen du premier tour, les Verts de Gourcuff ont franchi une nouvelle dimension dans leur jeune carrière. Car faut-il justement souligner que, face aux athlétiques et non moins expérimentés Sénégalais, le Onze présenté par le technicien breton, avec une moyenne d’âge de 25 ans (presque la même chez les Sénégalais dont la moyenne est de l’ordre de 24,9 ans) et une mensuration plus importante chez les joueurs de Giresse (1,88m contre 182m), apparaissait comme un petit-poucet.
Des références qui n’ont pas tellement influencé le déroulement de cette bataille menée tambour battant par les guerriers de Gourcuff. Une bataille gagnée et d’autres à venir qu’il faudrait également négocier positivement. En quarts de finale, en effet, il s’agira d’une énième «finale» pour Brahimi et compagnie qui semblent gagner en appétit au fil de la compétition. Et comme pour toute finale, même avant l’heure, seule la victoire est belle. Parce que, en cas de qualification au carré d’as, c’est une voie toute tracée pour le sacre africain, qui fuit l’Algérie depuis voilà 25 ans. Peut-être que ce soir du 8 février, jour où Brahimi soufflera ses 24 bougies, les Verts trôneront à nouveau sur le toit de l’Afrique. Croisons les doigts !
B. M.

Programme des quarts de finale
31 janvier 2015

Quart 1 : Congo-RD Congo, à 17h à Bata
Quart 2 : Tunisie-Guinée équatoriale, à 20h30 à Bata
1er février 2015
Quart 3 : Ghana-2e du groupe D, à 17h à Malabo
Quart 4 : 1er du groupe D-Algérie, à 20h30 à Malabo

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site