Jeudi 29 janvier 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Monde
Les choses de la vie  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
 
Nos archives en HTML


Régions : BOUMERDES
Plus de 125 millions de mètres cubes d’eau dans les trois barrages qui alimentent, en partie, Boumerdès et la capitale


Les trois barrages (Keddara, Béni Amrane, Hamiz) de la wilaya de Boumerdès, qui alimentent partiellement les wilayas de Boumerdès et Alger cumulent, selon les derniers relevés (le 25 janvier 2015) que nous a communiqués Belkacem Zoghdani, directeur des ressources en eau de la wilaya de Boumerdès, un stock de 125,1 millions de mètres cubes d’eau. Le taux de remplissage de ces trois infrastructures est de 73,69%. Ce stock était estimé au premier janvier à 107,15 millions de mètres cubes. L’apport en 24 jours est donc de 17,95 millions de m3. Ce nouvel apport est certainement appelé à accroître avec la fonte des neiges et les averses en cours sur les Hauts-Plateaux du centre du pays, le versant de oued Isser qui alimente le barrage de Béni Amrane, lequel sert de citerne de prélèvement pour le barrage de Keddara (capacité 142,39 millions de m3). C’est justement le barrage de Keddara qui connaît le meilleur remplissage au 25 janvier avec 106, 17 millions de m3 soit 74,09%.
Quant aux barrages du Hamiz et Béni Amrane, ils contenaient respectivement, toujours au 25 janvier, 9,85 millions de m3 pour une capacité de 15, 53 millions de m3 et 9,08 pour une capacité de 11,85 millions de m3. Ils sont remplis à 65,25 et 73,57%. Par ailleurs, dans les chiffres que nous a communiqués Zoghdani, nous avions noté que le barrage de Keddara contenait au premier janvier 2015, c’est-à-dire avant les chutes de neige et les fortes pluies de ces derniers jours, 95,32 millions de m3. Il était donc rempli à 66,92%. C’est une quantité importante alors que le pays sortait de l’été et d’un automne sans grandes chutes de pluies. Explication, ce barrage n’est pas très sollicité. Ce qui veut dire aussi que Boumerdès et Alger disposent d’autres ressources.
Abachi L.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site