Mardi 17 février 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Monde
Contribution
A fonds perdus  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


La dernière ligne droite, au prochain tournant !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Paris va décorer le patron du contre-espionnage
marocain. Ah bon ? Et il va recevoir quelle médaille ?

L’Ordre du Pavot National ?

Je veux bien que l’on vienne me raconter que les maths, les calculs, c’est une science exacte, mais permettez-moi tout de même d’en douter un peu. Prenez l’opposition politique, dans toutes ses franges, même celles qui n’ont plus assez de cheveux pour se faire une frange. Toutes délivrent la même sentence : «C’est la dernière ligne droite pour ce régime !» Et c’est là où tu comprends qu’il y a un problème de mesures. Avec quoi, quel instrument l’opposition, sous ses diverses formes, même les plus charnues, mesure-t-elle cette dernière ligne droite ? Les outils conventionnels pour mesurer, je les connais plus ou moins. L’étalonnage est universellement posé, défini, avec certes des variantes anglo-saxonnes, mais le socle est là. Les millimètres. Les centimètres. Les mètres. Les… enfin, vous m’avez compris ! Donc, comment les opposants algériens peuvent-ils ainsi décréter que le régime a entamé sa dernière ligne droite ? Mathématiquement, ce ne doit pas être la même dernière ligne droite pour tous les gens de l’opposition. Eh oui ! Forcément ! Dans l’opposition, il y a ceux qui nous jurent depuis au moins deux ou trois décennies que le pouvoir en est à sa dernière ligne droite. D’autres opposants viennent à peine de faire leurs relevés et crient partout, en 2015, que le régime en est arrivé à sa dernière ligne droite. Et moi, j’en conclus logiquement que cette dernière ligne droite n’est pas la même selon la partie de l’opposition où l’on se trouve et à partir de laquelle on a mesuré. Ou alors, c’est qu’il y a plusieurs dernières lignes droites ! Avec des longueurs totalement différentes. La dernière ligne droite annoncée il y a vingt ans est scientifiquement plus allongée, plus longue que la toute dernière ligne droite décrite il y a quelques heures seulement. Mon Dieu ! Plusieurs dernières lignes droites ? Mais alors, la course vers la fin est loin d’être terminée ? Plus inquiétant encore ! Le régime a-t-il au moins conscience qu’il est dans le même temps sur plusieurs dernières lignes droites de dimensions différentes ? Mesure-t-il réellement ce qui va se passer ? Au bout ? Au bout de sa dernière ligne droite ? Mais, «n’oubliez jamais», comme le chanterait ce bon vieux Joe Cocker qui vient de casser sa pipe tout en avalant sa dernière ligne droite, que le régime et le Palais construit dessus ont de la ressource. Tu les menacerais d’une dernière ligne droite, qu’ils t’attendraient au tournant. Eh oui ! Jusqu’à preuve du contraire, ce sont eux qui tracent les routes. Et les feuilles qui vont avec ! Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage 
Pensez-vous que l’Algérie se doit de continuer le moratoire de non-application des peines de mort ?
Oui : 28,50%
Non : 63,89%
sans opinion : 7,61%


Suivez-nous sur :

Facebook Twitter Google

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site