Samedi 21 février 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le soir numérique
Culture
Digoutage
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


LE SOIR NUMÉRIQUE & SAT : SAT NEWS

Chut, votre télé vous écoute…
C’est Samsung lui-même qui prévient : ses Smart TV équipées de la fonction de reconnaissance vocale enregistrent…
On ne se méfie pas assez de nos téléviseurs. Surtout lorsqu’on leur… parle. Si le tactile et la reconnaissance gestuelle sont venus bouleverser l’interaction homme-machine, il en va de même pour la reconnaissance vocale. Converser avec son ordinateur, GPS ou smartphone n’est plus rare.
Samsung, l’un des principaux constructeurs du monde, sous le couvert du respect de la vie privée de ses clients, écrit quelques lignes plutôt inquiétantes dans le mode d’emploi des téléviseurs connectés équipés de la reconnaissance vocale qu’il commercialise. A la section reconnaissance vocale, l’on peut effectivement apprendre ceci : «Pour vous fournir la fonction de reconnaissance vocale, certaines commandes vocales peuvent être transmises (en complément des informations relatives au terminal, dont son identifiant) à un service tiers qui convertit la voix en texte.»
Le constructeur sud-coréen alerte encore : «Si vos propos comprennent des données personnelles ou sensibles, ces informations figureront parmi les données captées et transférées à un tiers.»
Contacté, Samsung précise que cette fonctionnalité peut être désactivée. Le fabricant insiste également sur le fait qu’aucune parole de ses clients ni texte retranscrit de cette parole ne seront conservés sur les serveurs de Samsung.
Faut-il, donc, se sentir espionné par sa télé, et voir venir à grands pas menaçants la concrétisation de l’inquiétante société de George Orwell ? Cela semble pour le moins démesuré. Les mots confiés à son téléviseur et les mots clés qui attireraient les obscures sociétés tierces ne permettent à quiconque d’aller plus loin que ce que des services comme la recherche Google où les requêtes confiées à Siri, l’assistant vocal d’Apple, autorisent aujourd’hui. Avec, dans ces deux cas, pour le coup, une conservation des données sur des serveurs. Il n’en va pas autrement lorsque vous confiez à Facebook que vous adorez le VTT et voyez soudainement une pub consacrée à un deux roues balafrer votre écran dans la foulée.
Certes, la question de la vie privée devient sensible, dès lors qu’un dispositif relié à Internet est équipé de micros et de webcam, comme le sont de plus en plus de Smart TV. Mais rappelons que si les ventes de télévisions connectées sont très conséquentes pour la simple et bonne raison qu’en rayons, on ne trouve plus qu’elles, l’utilisation effective de TV connectées en Belgique reste limitée. Alors des TV connectées équipées d’un système de reconnaissance vocale effectivement utilisé… C’est infime. La prudence élémentaire suffit à éviter tout problème, sans même couper la connexion Internet de votre TV : lorsque vous lui parlez, ne lui dites tout simplement pas tout.

Nilesat augmente le parc des télévisions d'Eutelsat
La saturation du satellite Nilesat a conduit l'opérateur égyptien à demander à l'opérateur européen Eutelsat des espaces pour héberger les nouvelles chaînes de télévision. Nilesat enregistre chaque mois de nouvelles chaînes de télévision. Il est facile, moins bureaucratique et surtout moins coûteux, de se trouver une place sur la galaxie Nilesat, que sur tout autre satellite.
Pour satisfaire la demande, Nilesat avait signé un contrat de location avec la société Eutelsat Communications. Il s'agit d'une location à long terme portant sur plusieurs répéteurs du satellite Eutelsat 8 West B dont le lancement est prévu à la mi-2015. Ce satellite diffusera des contenus vidéos sur le Moyen-Orient et l'Afrique du Nord. Nilesat et Eutelsat renforcent ainsi leur coopération. Ils gèrent conjointement le pôle audiovisuel situé à 7/8° Ouest, qui diffuse plus de 1 000 chaînes de télévision reçues par plus de 52 millions de foyers.
La couverture s'étend d'ouest en est, du Maroc jusqu'au Golfe arabo-persique. La zone est couverte par trois satellites d'Eutelsat et deux satellites de Nilesat, conçus pour une réception directe à domicile. «Le partenariat entre Eutelsat et Nilesat a favorisé la création d'un quartier de diffusion inégalée servant des chaînes qui cherchent à optimiser leur portée. Nous nous sommes engagés à offrir un service leader», avait déclaré il y a quelques mois, Michel Azibert, directeur commercial et développement d'Eutelsat. Le satellite Eutelsat 8 West B permettra de grandir les capacités. Ce soutien a conduit Eutelsat à doubler son chiffre d'abonnés et diffuse plus de 6 000 chaînes de télévision. C'est en tout cas ce que révèlent les résultats du dernier semestre 2014-2015 clos le 31 décembre 2014.
Les chiffres révèlent que la diffusion vidéo réalise aujourd'hui 65% du chiffre d'affaires du groupe (+3,5%) ; les services de données comptent pour 15% du total (- 0,7%); les services de valeur ajoutée ont enregistré une croissance de 18,8% (7% chiffre d'affaires); alors que les services aux gouvernements sont en légère baisse (+2,7%) atteignant 13%.
Autres progressions signale le rapport de l'opérateur : le nombre de chaînes diffusées par satellite dépassaient les 5 700 (+13%) au 31 décembre dernier – avec compter les 307 récepteurs de nouvelle génération des programmes groupe Satmex – et carrément le taux de pénétration haute définition qui représente 11,4% des chaînes (657 au total) contre 10,6% un an plus tôt. Ce qui donne un cumul de 274 milliards de foyers dont 138 pour la seule position Hot Bird qui reçoit la téléportation par l'intermédiaire de 8 positions orbitales phares d'Eutelsat en Europe, en Russie, en Afrique Nord et au bord de la mer, soit un chiffre en progression de 32% par rapport à 2010.
Ces chiffres renforcent la capacité du groupe Eutelsat et donnent un aperçu sur les attentes des autres opérateurs qui espèrent augmenter leur parc de chaînes de télévision. Aujourd'hui, tout le monde et n'importe qui ouvre des chaînes de télévision. La sélection sera de mise quand les satellites arriveront à saturation.

Le standard Ultra HD Blu-ray enfin validé
L'Association Blu-ray Disc vient d'accepter une norme technique pour les disques Blu-ray Ultra HD, qui devrait permettre de voir arriver les derniers disques et lecteurs sur le marché d'ici la fin de l’année.
Le format 4K/UHD Blu-ray supportera une palette de couleurs plus large (10 bits) que le format actuel, et le HDR (High Dynamic Range) sera supporté.
Les disques Blu-ray double couche supporteront jusqu'à 66 Go de données et même jusqu'à 100 Go pour les disques triple couche.
La norme de codage HEVC (H.265), le support USB 1.2 et 2.0 seront disponibles dans les lecteurs Blu-ray Ultra HD , qui resteront rétro-compatibles avec les Blu-ray HD et les DVD .
En revanche, le support 3D ne sera pas possible, compte tenu des capacités de stockage nécessaires pour fournir ce type d'images en extra plat.
Pour finir, le nom officiel retenu pour ce nouveau format de disques et lecteurs Blu-ray est «Ultra HD Blu-ray».

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site