Lundi 23 février 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Culture : Patrimoine
Le costume traditionnel, une marque d’identité


Le costume féminin nuptial tlemcénien fait partie du patrimoine culturel de l’humanité. D’autres costumes traditionnels masculins et féminins des différentes régions d’Algérie, même s’ils ne sont pas classés, sont de véritables patrimoines. L’habit masculin des «hommes bleus», les Touareg, par exemple, se distingue par son originalité. Etienne Dinet a immortalisé dans ses toiles la mlahfa, le voile traditionnel de la femme dans la région de Boussaâda. Le chanteur Hamidou, de son côté, a parlé du costume traditionnel masculin et féminin dans la chanson Seroual loubia.
La femme constantinoise, dit-on, a commencé à porter la mlaya noire en signe de deuil après la mort de Salah Bey. Au M’zab, chez les hommes, le signe distinctif est le large pantalon (seroual) et la chéchia blanche en couvre-chef. L’acteur Hassen Kechache qui a incarné Mostefa Ben Boulaïd dans le film éponyme d’Ahmed Rachedi a raconté, dernièrement, qu’en Europe, il est allé à une soirée avec un burnous noir porté au-dessus de son costume classique. Le burnous algérien avait volé la vedette à tous les autres costumes modernes ce soir-là. La robe kabyle se distingue par ses vives couleurs. En réalité, il existe plusieurs sortes de robes kabyles traditionnelles.
La confection du costume kabyle est typique à chaque région. C'est ainsi que l'on retrouve taqendurt ou taksiwt des Iwadhiyen, Iâzzugen, Ath-Aïssi, Bgayet, Ath Ouacif, etc. Pour donner une idée de cette richesse, la page facebook «Femme kabyle dans le monde», gérée par Dyihia la Bougiotte, organise un concours photos de la meilleure robe kabyle traditionnelle. Les photos ayant récolté le plus de «j’aime» seront les gagnantes. Le concours qui débutera le 25 février prendra fin le 8 mars 2015, à l’occasion de la Journée internationale de la femme. Les photos sont à envoyer à l’adresse mail [email protected] (pas sur la messagerie de la page). La chedda (ou costume nuptial de Tlemcen) est une tenue traditionnelle de la ville de Tlemcen et ses environs. Elle est également portée dans d’autres régions du nord-ouest du pays, notamment à Oran et Mostaganem. Jadis, elle était portée par les princesses tlemcéniennes.
Depuis 2012, la chedda (ainsi que les rites et le savoir-faire artisanal qui y sont associés) est inscrite au patrimoine culturel immatériel de l'humanité de l’Unesco. Bientôt d’autres costumes traditionnels algériens au patrimoine de l’humanité ?
K. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site