Lundi 23 février 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Monde : Nigeria
Cinq morts dans un attentat-suicide commis par une fillette sur un marché


Une fillette d'environ sept ans a fait exploser une bombe qu'elle portait sur elle dimanche dans un marché de la ville de Potiskum, dans le nord-est du Nigeria, tuant cinq personnes, ont rapporté à l'AFP des témoins.
L'attentat-suicide a été commis sur le marché Kasuwar Jagwal, dédié à la vente et à la réparation de téléphones, selon ces témoins joints à Potiskum, capitale économique de l'Etat de Yobe, un des trois les plus affectés par les attaques et exactions de Boko Haram.
La fillette a actionné une ceinture d'explosifs qu'elle portait à la taille, ont indiqué ces témoins, d'après lesquels elle était âgée d'environ sept ans.
«Cinq personnes ont été tuées en même temps que la fillette, et 19 autres ont été hospitalisées pour des blessures», a affirmé un des témoins, Buba Lawan, chef d'une milice locale d'autodéfense. Une source jointe dans l'hôpital public de la ville a confirmé le bilan sous couvert d'anonymat. «Nous avons reçu six corps, dont celui de la kamikaze. 19 autres personnes ont été blessées par l'explosion, elles sont actuellement traitées» dans l'établissement, a-t-elle affirmé, sans plus de détails. Cet attentat-suicide est le deuxième visant le marché Kasuwar Jagwal de Potiskum depuis le début de l'année. Le 11 janvier, deux filles kamikazes s'étaient fait exploser aux abords du site, tuant six personnes et en blessant 37 autres.
L'une des kamikazes avait une quinzaine d'années.
La veille, un attentat similaire commis par une fillette d'environ 10 ans avait tué 19 personnes aux abords du principal marché de Maiduguri, capitale de l'Etat Borno (nord-est), voisin de Yobe.
Ces deux attentats avaient été attribués à Boko Haram, qui contrôle plusieurs localités du nord-est du Nigeria et y multiplie les attaques meurtrières et exactions depuis six ans.
Depuis 2009, l'insurrection islamiste et sa répression par les forces nigérianes ont fait plus de 13 000 morts et 1,5 million de déplacés au Nigeria.
Boko Haram a étendu ses attaques à des pays voisins du Nigeria : le Cameroun, le Niger et le Tchad, qui le combattent désormais à leurs frontières, voire sur le sol nigérian pour les troupes tchadiennes, qui ont repris récemment aux islamistes certaines localités de la région dont Gamboru et Dikwa.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site