Samedi 28 février 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le soir numérique & SAT
Culture
Société
Contribution
Ce monde qui bouge
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : L’IDÉE SEMBLE SE CONCRÉTISER
Vers un sommet économique Algérie-Afrique


La perspective de l'organisation d'un sommet économique Algérie-Afrique se précise de plus en plus, a-t-on appris hier auprès de la Chambre de commerce algérienne. La rencontre qui a réuni jeudi les hommes d'affaires kényans et leurs homologues algériens s'inscrit, ajoute-t-on, dans cette optique.

Abder Bettache - Alger (Le Soir)
En effet, des hommes d'affaires kenyans ont proposé l’idée de la création d'un conseil d'affaires algéro-kenyan.
Selon la même source, la principale mission est le renforcement des relations économiques entre les deux pays, jugées jusque-là «limitées». «Nous sommes venus en Algérie avec un nombre de propositions dont la création d'un conseil d'affaires algéro-kenyan pour développer les relations économiques et faciliter les échanges commerciaux entre nos deux pays», a soutenu le président de la Chambre de commerce et d'industrie kenyane, James Mureu.
M. Mureu s'exprimait lors d'une rencontre d'affaires algéro-kenyanne, organisée au siège de la Chambre algérienne du commerce et d'industrie (Caci) en marge de la visite officielle en Algérie du président du Kenya, Uhuru Kenyatta. Les échanges commerciaux entre l'Algérie et le Kenya ont totalisé en 2014 plus de 7,4 millions de dollars, dont 6,4 millions de dollars d'importations et 953 000 de dollars seulement d'exportations algériennes vers ce pays, selon des chiffres provisoires des Douanes algériennes.
En 2013, l'Algérie avait importé du Kenya pour quelque 320 000 de dollars et a exporté des marchandises d'une valeur de plus de 1,8 million de dollars, précise-t-on de même source.
Selon M. Mureu, l'objectif de cette première mission était de faire un état des lieux du marché algérien et de repérer des partenaires potentiels mais aussi d'inviter les hommes d'affaires algériens à venir au Kenya afin d'explorer les opportunités d'affaires existant dans ce pays «ouvert aux affaires». Il a, dans ce sens, appelé à une étroite collaboration pour faciliter le commerce et la circulation des hommes d'affaires, à travers notamment une ligne aérienne directe entre l'Algérie et le Kenya.
De son côté, le vice-président de la Caci, Riad Amour, a exprimé la volonté de la communauté d'affaires algérienne de promouvoir les relations économiques avec ce pays de l'Afrique de l'Est. La Caci prépare, selon lui, une mission d'affaires algérienne au Kenya afin de prospecter ce marché et nouer d'éventuelles relations d'affaires.
Par ailleurs, les chambres de commerce algérienne et kenyane ont procédé, lors de cette rencontre, à la signature d'un mémorandum d'entente portant notamment sur l'élargissement de la coopération entre les deux institutions. Le Kenya est la plus importante économie de l'Afrique orientale, grâce notamment à son principal port de Mombasa qui offre une importante voie commerciale internationale. Alors que la compétition se durcit notamment sur le marché européen, l'Afrique devient «l’ultime frontière d'investissement».
Pour rappel, le FCE veut tirer profit de ce repositionnement de la diplomatie algérienne. Lorsqu’il a rencontré le ministre des Affaires étrangères, son président avait formulé «l’espoir que nourrit le FCE de pouvoir construire avec notre diplomatie une relation fructueuse, une connexion intelligente, qui permettraient de contribuer à drainer davantage d’investissements et de partenariats vers notre pays, de soutenir les efforts de nos entreprises vers l’exportation et tirer ainsi des avantages des opportunités qui existent notamment en Afrique et que nous n’exploitons pas parce que nous ne sommes pas organisés».
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site