Lundi 9 mars 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Chronique du jour : DIGOUTAGE
Ben M’hidi


Par Arris Touffan
Voilà un film attendu : celui que produit et réalise Bachir Derraïs sur finalement le moins connu des leaders de la Révolution algérienne, Larbi Ben M’hidi. Mort trop jeune et trop vite sous les affres des paras, Ben M’hidi aura vécu presque toute sa vie dans la clandestinité du militantisme. Du coup, on ne sait pas grand-chose de lui. Mais c’est un personnage qui fascine, lui à qui on prête non seulement un charisme politique immense mais aussi un pouvoir rassembleur qui s’est amplement exprimé lors du Congrès de la Soummam. Le fait que Bigeard et ses affidés lui aient rendu hommage ajoute à cette aura de héros auquel même les ennemis reconnaissent de la valeur.
Mais voilà, en pleine tourmente sur l’histoire de cette période, et vraisemblablement avec le fric de ce pouvoir qui se pose en historien en chef de la révolution algérienne, quelle est donc la marge de manœuvre du cinéaste ?
A. T.
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site