Mercredi 1er avril 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Ils ont observé un sit-in devant le siège de la wilaya
Les Patriotes de Bouira réclament leurs droits


Des dizaines de patriotes licenciés ou mis à la retraite durant les années 2000, après plusieurs années d’engagement dans le cadre de la lutte antiterroriste aux côtés des éléments de l’ANP, se sont rassemblés hier devant le siège de la Wilaya de Bouira pour réclamer plus de considération pour leurs engagements pour la sauvegarde de la République.
Ces patriotes, dont beaucoup se sont retrouvés handicapés à vie, victimes d’explosions de bombes et autres attentats terroristes, se sont vu pénalisés par les dernières mesures prises par leur tutelle dans le calcul de leur pension de retraite.
En effet, selon les représentants de ces Patriotes, la loi stipule que le calcul des pensions de retraite sera fait sur la base de sept ans et demi d’engagement dans la lutte antiterroriste. Or, rappellent les protestataires, s’il est vrai que des centaines de leurs collègues cumulent plus de sept ans et demi de travail, et qu’ils ouvrent de fait droit à la retraite, qu’en est-il de leurs collègues engagés dans la lutte antiterroriste et qui se retrouvent, parfois après une semaine d’engagement, victimes d’une explosion de bombe qui leur ampute les deux jambes et qui les rendent invalides ; qu’en est-il de leurs collègues qui sont blessés après cinq ans de service, qu’en est-il de ceux morts après trois jours de leur engagement ? Autant de cas soulevés hier par ces protestataires et que la loi semble ignorer pour ne pas dire autre chose. Aussi, par leur sit-in d’hier, ces Patriotes espèrent trouver une oreille attentive de la part des responsables de la wilaya pour transmettre leurs doléances en haut lieu. Après leur engagement pour la sauvegarde de la République, ces Patriotes qui sont des milliers à travers le pays, ne réclament qu’une seule chose : finir leur vie décemment avec si possible une reconnaissance même tacite de leur engagement au moment où beaucoup avaient préféré la fuite ou «le couchez-vous», comme dirait-on.
H. M.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site