Jeudi 16 avril 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Société
Monde
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
Bonjour tristesse


Par Maâmar Farah
Selon une information relayée partout, le moral des hommes d’affaires algériens serait en baisse ! A cause de la CAN-2017 disparue de nos radars ? Est-ce en relation avec la descente des policiers au Square et la chasse aux cambistes ? Parce qu’ils n’ont pas lu la dernière mouture de la nouvelle Constitution ? Vous n’y êtes pas !
Leur humeur maussade vient du fait qu’ils en ont marre des «lourdeurs bureaucratiques» et aussi à cause de la «culture socialiste» encore en vigueur chez nous ! Si les lourdeurs bureaucratiques sont visibles partout, sauf pour le chef de Naftal qui doit avoir une pompe maison sous son bureau pour ignorer la pénurie, nos businessmen sont les seuls à voir encore les couleurs de cette fameuse «culture socialiste» ! Disparue progressivement depuis Chadli et son adjoint Si Abdelhamid la Science, elle a été broyée par le couple Chakib-Temmar. Vous la voyez où, cette culture ?
Quand elle était là, la part des hydrocarbures dans les exportations ne dépassait pas les 40% (1970). Car nous exportions agrumes, dattes, vins, mais aussi camions, bus, tracteurs, moissonneuses, wagons, produits raffinés et matériel divers ! La culture socialiste nous permettait de vivre dans une société en voie de développement. Aujourd’hui, il n’y a plus de culture socialiste, ni de culture capitaliste d’ailleurs, sinon ces cambistes auraient eu leurs bureaux de change officiels et la Bourse d’Alger serait une réalité ! Il y a une culture de l’importation et du trabendo et c’est, peut-être, ça qui rend moroses nos patrons. Ou peut-être parce que Sellal ne fait plus de blagues…
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site