Mercredi 22 avril 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Monde
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Interdiction de vente de boissons alcoolisées dans les avions d’air Algérie
Rumeur et manipulation pour maintenir la pression


Qui est derrière la rumeur faisant état d’une grève du personnel navigant et commercial d’Air Algérie (PNC) et qui tire les ficelles concernant la question d’interdiction de la vente de boissons alcoolisées à bord des avions de la compagnie nationale ? La première question est étroitement liée à la seconde, mais sur le terrain rien de concret n’est à signaler.

Abder Bettache - Alger (Le Soir)
Rien n’indique qu’un mouvement de protestation ou un débrayage soit enregistré au niveau de l’aéroport international d’Alger. Et pourtant, la veille, la rumeur a fait le tour de l’enceinte aéroportuaire et au sein même de la compagnie Air Algérie, faisant croire que le personnel navigant et commercial de la compagnie nationale observerait un arrêt de travail de quelques heures.
L’annonce n’a jamais été rendue publique. Aucun tract, encore moins un communiqué annonçant le débrayage. «Ça a été fait de bouche à oreille et par sms», nous informe un syndicaliste de l’UGTA sous couvert de l’anonymat. En effet, l’annonce — sms en question — indique que le personnel navigant d’Air Algérie «exige le retrait des boissons alcoolisées des avions de la compagnie». Le texte ne porte aucune signature. Question : qui est derrière la rumeur ? Point de réponse. Toutefois, tous les regards sont braqués sur au moins une organisation syndicale autonome, qui avait fait parler d’elle récemment. Cette dernière, faut-il le rappeler, avait observé un arrêt de travail il y a de cela un mois, causant des perturbations des vols d’Air Algérie à l’international. Dans son communiqué rendu public pour annoncer le débrayage, le syndicat en question avait fait état d’une série de revendications des travailleurs qu’il représente.
Il conclut son communiqué transmis par sms en citant un hadith du prophète (QLSSSL) et selon lequel, «Dieu ne changera en rien la destinée d’un peuple s’il ne se prend pas en charge par lui-même». C’est l’indice en question qui a laissé croire que la rumeur serait colportée par le syndicat en question ou par certains de ses membres à titre individuel.

«Mensonges et manipulations» !
«Faux», s’insurge le Syndicat national du personnel navigant commercial algérien (SNPNCA). Selon des sources proches de cette organisation syndicale autonome le SNPNCA, il n’a jamais été question de revendiquer la suppression de boissons alcoolisées des avions de notre compagnie. «Notre plateforme de revendications n’a jamais parlé de ce point et nous n’avons jamais défendu une telle revendication», a-t-on expliqué.
Ce même syndicat impute cette «rumeur à des médias» ou encore aux «réseaux sociaux». «Nous n’avons jamais appelé à une grève décidée pour réclamer «l’arrêt de la distribution d’alcool à bord des vols de la compagnie nationale», comme ça a été rapporté par certains médias. Qui sont alors les auteurs de ce coup médiatique ?
«Il y a trop de manipulations et de mensonges. Nos adversaires sautent sur cette occasion pour tenter de nous discréditer ou faire croire aux pouvoirs publics que nous sommes des perturbateurs», ajoute notre source.
Il est à noter qu’une rumeur avait circulé au lendemain de la décision de gel par le Premier ministre concernant la vente en gros de boissons alcoolisées, faisant état d’une grève des travailleurs PNC d’Air Algérie pour exiger la vente des boissons alcoolisées à bord des avions de la compagnie.
L’argument anti-commercial des auteurs de cette rumeur est que «la consommation de l’alcool est interdite par la religion» et «l’état d’ébriété» dans lequel se retrouvent certains voyageurs.
Or, pour un grand nombre d’observateurs, il ne s’agit que d’une rumeur et de manipulation orchestrées par des forces occultes pour maintenir la pression sur le gouvernement concernant la vente de boissons alcoolisées.
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site