Jeudi 23 avril 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : Aïn Defla
Le DGSN en mission de soutien à la base policière de la wilaya


Le directeur général de la Sûreté nationale, El Hamel Abdelghani, a effectué hier dans la wilaya de Aïn Defla une mission d’encouragement et de soutien à ses hommes, tous corps confondus, ressentie par les policiers de tous grades comme une manifestation de la Direction générale d’être aux côtés de ces hommes et ces femmes qui, sans relâche, accomplissent leur mission sur le terrain, soit assurer la paix et la sécurité des citoyens.
Dès son arrivée en milieu de matinée, il a été accueilli avec toute la déférence due à son rang, lui déroulant même le tapis rouge à l’entrée de la villa d’hôtes.
La mission du DGSN, accompagné du wali, du P/APW et de quelques cadres supérieurs de son secteur dont le directeur régional Centre de la police, des autorités civiles et militaires, a consisté en la distribution de 90 logements, des F3 dont 70 à El Attaf et 20 à Aïn Defla, à Haï Khiat.
Les bénéficiaires, qui ont reçu les clés de leurs nouveaux logements des mains du haut responsable de la police, sont des actifs tous grades confondus, des retraités et quelques ayant droits.
Après la cérémonie de la distribution des titres et des clés, un citoyen de la ville d’El Amra a approché le DGSN pour lui faire part de l’insécurité qui règne dans cette ville.
Le citoyen a déclaré : «Nous avons peur, nous ne dormons pas car le climat sécuritaire ne prête pas à rassurer d’autant plus qu’il n’existe qu’une brigade de gendarmerie, de plus, de la commune voisine Mekhatria.» Le citoyen a sollicité du DGSN la mise en service de la Sûreté de daïra qui, dit-il, a été réalisée depuis quelques années. Le premier responsable national de la police s’est montré rassurant en déclarant «Je connais bien la région pour y avoir déjà exercé… la peur est derrière nous.»
Pour ce qui est de la couverture policière sur les 14 daïras, seules 11 sont couvertes. Ce sont les daïras d’El Amra, de Bathia et Hammam Righa qui attendent leur mise en service.
Karim O.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site