Jeudi 23 avril 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : AFFAIRE SONATRACH I
Le verdict reporté au 29 avril


Attendu pour ce mercredi, le verdict du procès de l’ex-P-dg du groupe Sonatrach, Mohamed Meziane, et un vice-président du groupe est reporté sous huitaine, soit au 29 avril prochain, a décidé le président du tribunal correctionnel du pôle judiciaire spécialisé de Sidi M’hamed.
Lors du procès tenu le 8 avril dernier, une peine de cinq ans de prison ferme assortie d'une amende de 122 millions de dinars avait été requise par le ministère public contre Mohamed Meziane et Boumediene Belkacem, vice-président du Groupe chargé des activités en amont.
L'ex-P-dg du groupe Sonatrach (sous contrôle judiciaire) avait comparu libre durant l'audience, alors que l'ex-vice-président amont de Sonatrach comparaissait en état de détention. Il est en détention depuis 2010.
Le procès de cette affaire très médiatisée a été reporté lors de la session criminelle de 2014 au 7 juin prochain. Les deux inculpés sont aussi poursuivis avec 17 autres accusés dans l'affaire de corruption dite Sonatrach 1 pour «constitution d'une association de malfaiteurs, blanchiment d'argent, corruption et trafic d'influence».
Ce procès aura lieu le 7 juin prochain à la Cour d'Alger, siège du tribunal criminel de la même juridiction, selon le rôle des affaires criminelles 2015.
Pour ce qui est de l'affaire traitée par le pôle judiciaire spécialisé de Sidi M'hamed, les faits concernent la passation d'un marché «douteux» avec une société étrangère, spécialisée dans le forage des puits de pétrole, et relatif à l'achat et l'importation de tubes pour gazoducs, selon une source judiciaire.
Les investigations effectuées suite à une plainte déposée par l'administration des douanes, ont prouvé que ce marché est une violation «manifeste» de la législation régissant les mouvements des capitaux de et vers l'étranger, selon la même source.
Le procès a déjà été reporté une première fois suite à la requête du représentant de l'administration des douanes pour finaliser les procédures de contrôle.
A. Bettache

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site