Mardi 5 mai 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Contribution
A fonds perdus
Entretien
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 

Le soir videos


Video sur Youtube

Nos archives en HTML


Sports : Les crabes toujours sur un nuage
Les joueurs ont paradé à bord d’un bus


La fête populaire après la consécration des Crabes samedi s’est encore poursuivie dans la soirée de lundi à travers les rues de Béjaïa. Arrivés à l’aéroport Abane-Ramdane de Béjaïa vers 11 heures, les joueurs n’avaient même pas eu le temps de récupérer de cette finale et de leur voyage qu’ils sont descendus dans la rue pour fêter ce sacre avec leurs fans. En effet, à bord d’un bus décoré aux couleurs du club, les hommes de Amrani ont défilé en fin d’après-midi de lundi dans les rues de Béjaïa. Le cortège s’est ébranlé aux environs de 18 h du parking du stade de l’Unité maghrébine pour se rendre vers le siège de l’ancienne mairie sis à la ville haute dans une liesse populaire indescriptible. Des milliers de supporters, drapés de couleurs vert et noir, ont chaleureusement applaudi les camarades de Zerdab et Fawzi Rahal à leur passage.

Prime de 150 millions pour chaque joueur
«Une prime de 150 millions de centimes sera remise à chaque joueur, en signe de récompense, après leur victoire en finale de la Coupe d'Algérie», selon le président du MOB, Boubekeur Yekhlef. Samedi, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a remis au nom du président de la République Abdelaziz Bouteflika, des récompenses financières aux deux finalistes de la Coupe, le RC Arbaâ et le MO Béjaïa et aux équipes de la finale militaire, samedi à Blida. Des chèques d'un montant de 5 milliards de centimes ont été remis aux présidents du RC Arbaâ et du MO Béjaïa avant le coup d'envoi de la rencontre par le Premier ministre qui a reçu à son tour des cadeaux symboliques de ces mêmes dirigeants.

Le P/APC d’Ifri Ouzellaguen et le Président de la JSA :
«Aucun incident dans notre commune qui a salué avec joie le sacre»

La maire d’Ifri Ouzellaguen, Beldjoudi Rachid et Hassaoui Idris, président de l’équipe de handball, la JSA, nous ont appelés pour démentir l’information rapportée dans notre édition d’hier faisant état d’incidents regrettables au passage et au retour des supporters des Crabes dans leur localité. Effectivement, aucun incident n’a été enregistré au passage des Crabes dans cette localité d’Ifri Ouzellaguen, au contraire, la consécration du MOB a été saluée avec une grande joie par la population locale. Toutes nos excuses ! La ville d’Akbou a connu toutefois de graves affrontements entre des fans mobistes et des individus de cette localité. Plusieurs bus et véhicules des supporters verts et noirs ont été saccagés faisant aussi plusieurs blessés. «Ifri Ouzellaguen est une ville de sport de haut niveau. C’est une région chargée d’histoire qui accueille dans une totale fraternité tous les enfants du pays. Des fans du MOB ont même organisé leur départ en louant eux-mêmes 4 bus, sans le dispositif mis en place par la DJS pour se rendre à Blida et supporter le MOB. Au coup de sifflet final, des supporters sont aussi sortis dans la ville pour manifester leur joie après la consécration du MOB. On a même préparé une fête pour le retour du MOB en vue de fêter ce sacre. Cette consécration fait honneur à toute la wilaya. Ceci dit, ce qui s’est passé à Akbou ou ailleurs à Takriets n’engage aucunement les populations locales, c’est l’œuvre de groupuscules qui ne représentent que leur petite personne», a souligné le président de la JSA. Le maire d’Ifri Ouzellaguen, Beldjoudi Rachid a fait savoir aussi qu’aucun incident n’a été enregistré dans sa commune. «Ifri Ouzellaguen a de tout temps été avec le MOB. Des supporters se sont rendus par leurs propres moyens à Blida pour soutenir le MOB. Le sacre a été aussi fêté dans une liesse populaire indescriptible» a souligné le P/APC qui a précisé que sa commune s’apprête à accueillir à Ifri Ouzellaguen avec tous les «honneurs ses héros qui font la fierté de la région». Le même P/APC a tenu à condamner les incidents «d’Akbou et d’ailleurs» qui selon lui «ne sont que l’œuvre de groupuscules n’engageant que leurs personnes» a-t-il déclaré.
A. Kersani

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site