Dimanche 10 mai 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Contribution
Ici mieux que là-bas
Reportage
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 

Le soir videos


Video sur Youtube

Nos archives en HTML


Prudence, les canaris !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
Procès Khalifa. Vu la tournure, visiblement, on s’achemine vers le versement de dommages et intérêts à…

… Moumène !

Je vais me montrer un peu goujat. Mais que ces deux dames m’excusent. Je sais que des choses passionnantes se passent entre ces deux dames-là ces dernières heures. Je sais que des épisodes palpitants agitent l’axe Hanoune-Labidi. J’ai bien conscience que le «tout Alger bien pensant» ne résonne que par les plaintes, contre-plaintes, accusations, dénégations qui mettent en grippe ces deux dames, mais la vedette – Allah Ghaleb – est ailleurs. La star, celle qui va animer dans les toutes prochaines heures le débat, c’est un homme ! Bensalah ? Non ! Que nenni ! Si Abdelkader, c’est déjà un sujet clos. C’est un dossier traité, ficelé, liquidé et placé dans un carton d’archives jusqu’à sa prochaine exhumation. La star, ce n’est déjà plus Ouyahia. Il l’a été quelques heures, le temps d’un faux suspense. Mais là aussi, l’affaire est pliée, H’mimed revient aux affaires. Et pas au second rang. Non ! La star des stars, celle dont le sort va faire la Une de vos journaux informés dans les toutes prochaines heures, c’est… Saâdani ! Et oui ! L’artiste ! L’homme-orchestre ! Tout le monde le donne éjecté du FLN, mis au banc du Front, conduit avec ses partitions sous le bras vers le fameux garage. Je trouve que tout le monde» devrait se montrer prudent. Je trouve que «tout le monde» devrait tourner sept fois sa langue dans la bouche sans fond, sans gorge du système avant de conclure à la mort politique de Saâdani. Allez ! Que diriez-vous de Amar l’Artiste à la tête du… Sénat ? Vous riez ? Vous aviez moins ri lorsque le même Saâdani s’était vu confier la tête désemparée de l’Assemblée. Alors ? Alors je plaide vigoureusement pour que le rire précipité soit banni des analyses et des projections. Ne jamais se presser à rire sous prétexte qu’une hypothèse émise semble cocasse, farfelue, voire loufoque. Il n’y a de loufoque et de naïf que celui qui croit encore que les triturations et manip’ du système peuvent avoir des limites. No limit ! Le Sénat. Oui, M’sieur ! Et Si Amar, Président du Sénat poussera même son sens de l’humour très ancré terroir jusqu’à remercier à nouveau Abdekka pour cette désignation. Comme il l’avait fait pour son parachutage au perchoir de l’Assemblée. Libre à nous ensuite, nous la meute, la nuée de chardonnerets et de canaris piaillant et pinailleurs de crier au scandale, de dénoncer la dévalorisation du poste de Président de Sénat. Chante canari, chante ! Mais n’oublie surtout pas, mon p’tit oiseau, du fond de ta cage, de fumer du thé et de rester éveillé à ce cauchemar qui continue. H. L.

Nombre de lecture : 1

  Édition papier
Lire le journal en PDF

Télécharger le journal en zip

Dernier sondage 

Pensez-vous que le procès qui vient de s’achever a fait toute la lumière sur l’affaire de l’autoroute Est-Ouest ? 

Oui : 2,01%
Non : 96,42%
Sans opinion : 1,58%

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site