Mardi 12 mai 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Contribution
A fonds perdus
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 

Le soir videos


Video sur Youtube

Nos archives en HTML


Régions : Relizane
Ces regards laissés béants !


Au chef-lieu communal de Sidi-Kettab, il existe des regards d'évacuation des eaux usées qui sont laissés béants et sans couvercles.
Ces regards à ciel ouvert sont là depuis de nombreuses années, sans que les services concernés ne s'en inquiètent et procèdent à leur colmatage. Ces regards laissés ouverts constituent un danger non négligeable pour les habitants, dans la mesure où ils peuvent causer des chutes aux conséquences graves pour les piétons, qui pourraient oublier ou ne pas voir carrément le trou à un moment donné.
Ce problème se décuple à la tombée de la nuit pour se transformer en véritable trappe ! Toutefois, de tous ces regards laissés en l'état, il y a celui qui se trouve à l'entrée principale du village, là où se joignent la RN90 A et le chemin communal qui mène au centre de cette bourgade. A cet endroit précis, il y a ce grand regard de plus d'un mètre carré, lequel perdure, sur l'accotement, depuis des années, dans l’indifférence totale des concernés !
Le risque que fait courir ce trou béant sur les personnes est très sérieux, d'autant plus qu'un enfant en bas âge pourrait y chuter facilement pour se retrouver englouti par les eaux usées qui y transitent, lesquelles finissent dans l'oued en bas du village. Le comble, c’est que l’endroit, où se trouve le trou en question est un arrêt où les fourgons marquent une halte et via lequel des dizaines de voyageurs transitent quotidiennement.
Ce regard d'évacuation des eaux usées devrait être colmaté avant qu'il ne soit trop tard, car il représente vraiment un grand danger pour les habitants.
A. Rahmane

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site