Mardi 12 mai 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Retraite
Culture
Contribution
A fonds perdus
Digoutage
Pousse avec eux
Edition du jour
 
 

Le soir videos


Video sur Youtube

Nos archives en HTML


Sports : Naït Kaït Ahmed (défenseur axial de la JSM Chéraga)
Petit de taille, immense par le talent


S’il est vrai qu’«aux âmes bien nées, la valeur n'attend point le nombre des années», une «perle» de la trempe du jeune footballeur Naït Kaït Ahmed se doit de passer par l’avis d’initiés, profanes et d’«exégètes» pour libérer ses étincelles afin de se frayer un chemin dans un monde de football qui, en Algérie, vit au rythme des paradoxes.
Et pour cause ! à bientôt 24 ans (il est né le 12 décembre 1991), cet axial également rompu aux tâches défensives en tant que latéral droit et de milieu récupérateur continue de vivre à l’ombre de ses glorieux ancêtres qui avaient, de part leur talent, délivré la JSM Chéraga de l’anonymat.
Naït Kaït Ahmed ne saurait être comparé à Salah Assad, Smaïl Raïs et Ali Benzerga (CRB), Hamid Boukhari (MCA), tant ses valeurs humaines et ses qualités de footballeur racé forgées au sein du club chéragois depuis sa prime jeunesse (il a rejoint l’école de la JSMC en 2000-2001) laissent présager un avenir radieux.
Ses états de service plaident, pourtant, pour ce jeune et talentueux défenseur appelé à gravir de nouveaux paliers pour rejoindre une élite enfin «sensible» à venir vérifier le terroir truffé de prometteurs joueurs. Et depuis sa promotion chez les seniors, lors de la saison 2011-2012, le robuste Naït Kaït ne cesse de plaire aussi bien aux fans des Rouge et Blanc de la JSMC qu’aux nombreux observateurs qui s’intéressent à la pratique footballistique dans les championnats dits «mineurs».
Les quelques «lueurs de soleil» qui ont illuminé le parcours de ce titulaire à part entière de l’ensemble du roumain Dan Anghelescu venaient confirmer l’étendue du talent de cet étalon en quête de gloire. Ses adversaires les plus réputés se comptaient parmi les vedettes de l’ESS (Aoudia), Boulemdaïs (CSC) ou encore Djalit (MCA) lors de l’épopée de la JSMC en coupe d’Algérie, en 2013 (demi-finaliste). L’actuel capitaine d’équipe de la formation chéragoise, bon technicien, doté d’une détente exceptionnelle, d’un bon jeu de tête, est un «dur à cuire». Fort sur l’homme, il sait anticiper le danger.
Des ingrédients qui font la recette, la référence, des grandes vedettes internationales dans le secteur défensif. En dépit de sa taille assez moyenne (1,75m), Naït Kaït Ahmed se met dans la peau des grands défenseurs trahis par leur gabarit. A l’exemple du brésilien du PSG, Thiago Silva et d’autres arrières de cette lignée qui font rêver le «petit» Naït Kaït plutôt stylé au modèle Gerard Piqué (FC Barcelone). Un minus (de la série américaine de dessins animés Minus et Cortex) qui sait aussi faire la différence dans la zone adverse et qui, tout compte fait, ambitionne de conquérir le monde des «grands». En commençant par scruter les cieux de la ligue 1 professionnelle algérienne. Les derniers bruits l’annoncent déjà en partance vers le club-phare d’El-Bahia de Jean-Michel Cavalli. D’ici le mercato, bien de vagues changeront le cours de l’histoire de cette terreur des canonniers de la DNA.
M.B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site