Lundi 1er juin 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Sports : HANDBALL
FINALE SENIORS MESSIEURS : CRB BARAKI-CR BORDJ BOU-ARRÉRIDJ 22-20
La logique respectée


Considérée comme l’une des plus belles affiches de cette saison, la rencontre entre Baraki et Bordj Bou-Arréridj a confirmé cette caractéristique car chacun des deux ensembles tenait à la réussir mais il fallait un vainqueur car c’est la loi du sport dans cette épreuve populaire.

A l’entame de cette partie, la cinquième de la saison entre ces deux formations, ces dernières sont poussées à fond par leurs milliers de fans présents en cette circonstance. Alors que ceux de Baraki sont accompagnés par une superbe zorna, ceux de Bordj leur répondent avec des airs bien joués par plusieurs trompettistes. Retour vers le «20x40» avec l’entame des débats sous la direction du binôme Aouidet-Beldjilali. Croyant assister à un match de handball avec des buts continuellement, les spectateurs constatent que le tableau d’affichage reste «pauvre» et la raison en est la superbe forme affichée par le keeper de Baraki, Kerbouche, et celui de Bordj, Senouci. Malgré de superbes constructions offensives, chacun de ces gardiens s’est illustré par de très belles interventions, engendrant une parité d’un but partout jusqu’à la 6’. Malgré cette rareté en buts, le jeu est très alléchant et met le public est en communion avec ses applaudissements et encouragements. C’est à partir de cet instant-là que les filets des deux ensembles vont commencer à être secoués continuellement. Bien que les buts ne soient pas en abondance, les quelques réalisations donnent de la joie aux spectateurs. Et ce qui est beau est que chaque but inscrit par l’une des équipes est suivi dès l’engagement par celui de l’autre formation. Il faut dire que lors de cette première mi-temps, ce sont les défenses très compactes qui ont pris le dessus sur les attaquants. D’ailleurs le tableau d’affichage indique à la 12’ une parité de 4 buts partout tout comme à la 17’ où il n’évolue guère (7- 7). Il faut attendre la 26’ pour voir Baraki scorer à trois reprises pour atteindre la pause-citron avec une marge de deux longueurs (11-9). S’attendant à un retour des Bordjiens à l’entame de la seconde mi-temps, les spectateurs voient les banlieusards d’Alger poursuivre leur ascendant et creuser un écart. Bien emmenée par un Daoud des grands jours, la formation de Baraki arrive à cinq buts d’avance à la 35’ (15-10). Il faut dire que les attaquants bordjiens surpris par cette réussite adverse se lancent à l’assaut de l’arrièregarde algéroise en confondant vitesse et précipitation. Au moment où les Bordjiens reprennent le jeu après avoir encaissé un but, l’arbitre Aouidet, voulant éviter un joueur, fait un faux mouvement et chute lourdement à genoux, sur le terrain. Rapidement pris en charge par le staff médical de Baraki et des éléments de la Protection civile, l’arbitre se fait soigner en dehors du terrain. Sous les applaudissements des spectateurs pour le réconforter, il tient à reprendre bien que l’arbitre Drouai était prêt à le remplacer. Cet arrêt n’a pas refroidi les ardeurs des joueurs qui reprennent la partie avec énergie. Alors que les joueurs de Baraki gèrent leur avance, les Bordjiens ne se départissent pas de cet excès de précipitation dans leurs vaines tentatives de revenir à la hauteur de leurs adversaires. Constatant que la victoire ne peut échapper à sa formation, le coach Bechkour effectue un turn-over avec surtout le remplacement de Kerbouche par Boukhatem. Le coup de sifflet final engendre une explosion de joie dans le camp algérois alors que celui des Bordjiens baigne dans la tristesse mais malgré cette défaite, les joueurs et encadreurs bordjiens vont féliciter les Algérois.
H. C.

ÉCHOS DE HARCHA

Les arbitres de la fête
Lors des huit finales qu’a abritées la salle Harcha, force est de constater que chaque rencontre a été officiée dans les règles de l’art. Aussi bien les observateurs, anciens arbitres que les encadreurs des vainqueurs ou perdants, la convergence a été vers la satisfaction totale.
Les supporters aussi
Lors de ces deux journées vécues à la salle Harcha, aucun mot déplacé ni insultes n’ont été entendus et aucun jet de projectiles n’a été constaté. Il est vrai que l’arrivée massive des fans de Baraki et de Bordj était redoutée par les organisateurs. Mais grâce à la maîtrise des lieux par les éléments des services de sécurité, aidés par les agents de la salle Harcha, les deux galeries ont été installées dans deux tribunes opposées. La suite n’a été qu’encouragement et fair-play.
Des pluies «dénonciatrices»
Alors que tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ces finales de handball une fête du sport algérien, Dame nature est venue rappeler que la question de l’entretien des infrastructures sportives en Algérie laisse à désirer. Vendredi dernier, au moment du déroulement d’une finale de jeunes, un gros orage a éclaté sur la capitale, causant d’importantes infiltrations d’eaux pluviales qui ont inondé le terrain, au niveau d’une des zones des buts. Pour éviter l’arrêt du match, les agents de la salle, profitant de l’absence des joueurs, sont rapidement intervenus pour essuyer le parquet. Et dire que la salle a fait l’objet de travaux de restauration à la veille de la CAN-2014 et dont le coût était estimé à 8 milliards de centimes.
H. C.

Résultats des finales
Messieurs

Finale U17 : JST Medjana-MAJD Blida 22-17
Finale U19 : ES Aïn Touta-HBC El-Biar 24-27
Finale U21 : GS Pétroliers-HC Misserghine 24-21
Finale seniors : CRB Baraki-CR Bordj Bou-Arréridj 25-20
Dames
Finale U16 : Castors Oran-HHB Saïda 17-14
Finale U18 : JM Berrouaghia-HBC El-Biar 26-14
Finale seniors : HBC El-Biar-GS Pétroliers 22-20
Finale U20 : JS Awzelaguen-HHB Saïda 21-23 (a.p).

À CHAUD

Abdelkrim Bechkour (entraîneur CRB Baraki) : «Je pense qu'il y avait plus de volonté d'arracher le trophée chez mon équipe, surtout en deuxième mi-temps où mes joueurs ont élevé leur niveau à l'image de Daoud qui a été extraordinaire et surtout Kerbouche qui a été imparable dans les buts. Je remercie tous mes joueurs et le public qui nous a soutenus. Maintenant, il faut se remettre de nos émotions et se reconcentrer sur le Championnat surtout que nous avons un match difficile la semaine prochaine face à Skikda.»
Samir Kerbouche (capitaine du CRB Baraki) :
«C'était une finale difficile face à une belle équipe de Bordj, nous avons raté un peu la première mi-temps mais nous sommes montés en puissance en deuxième période. C'est le premier titre de Baraki et je vous promets qu'il y en aura beaucoup d'autres.»
Hichem Daoud (joueur du CRB Baraki) :
«Nous avons joué à fond durant tout le match sans rien lâcher et nos efforts ont été récompensés en remportant le trophée. Je tiens à remercier le public qui a été le huitième homme aujourd'hui.»
Mehamel (entraîneur du CR Bordj Bou-Arréridj) :
«Je félicite tout d'abord l'équipe de Baraki qui mérite amplement le trophée ; pour notre part, nous avons commis beaucoup d'erreurs notamment en attaque avec des pertes de balles qui nous ont coûté le match.»
Amine Hamouche (joueur du CR Bordj Bou-Arréridj) :
«Nous avons commis beaucoup d'erreurs techniques, mauvaises passes, mauvaises réceptions, qui nous ont sortis du match surtout en deuxième mi-temps. Nous avons réussi un joli parcours cette saison en atteignant la finale de la coupe, maintenant il ne faut pas baisser les bras et rester concentrés sur la course au titre en championnat. »

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site