Lundi 1er juin 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : ... ET DE LA LUTTE CONTRE LE TABAGISME
«Il faut que le service reflète les moyens que l’État a mis à disposition»


«Nous devons organiser le circuit du malade et l’accès aux soins, je reconnais que ce n’est pas facile, les gens ont pris le pli, mais il faut changer cet état des choses. Il faut que le service reflète les moyens que l’Etat a mis à disposition, on ne demande pas l’impossible.». Tel était le discours dominant du ministre de la Santé prononcé hier à Oran au niveau de l’Etablissement hospitalier universitaire (EHU), où il a pris part à la Journée mondiale sans tabac.
Amel Bentolba – Oran (Le Soir) – Le ministre reconnaît une amélioration au niveau de l’institution sanitaire en Algérie, notamment précise- t-il par une meilleure organisation et des acquis. Toutefois il reconnaît que l’étape qui reste à améliorer c’est l’accès aux soins. «Les moyens techniques, logistiques ainsi que la disponibilité des médicaments, existent et sont mis à la disposition de tout le personnel médical. Il faut rappeler aux gens de revenir au travail, cela suffit. Nous sommes arrivés à un point où il est nécessaire de faire l’évaluation de l’activité, je suis désolé on ne peut pas continuer ainsi», dira l’intervenant. Abordant la journée antitabac, le ministre considère que cette stratégie nationale vise parallèlement à mettre en place des consultations d’aide au sevrage tabagique. «A cet effet je vous annonce que 53 consultations réparties sur l’ensemble du territoire national vont être mises en place avant la fin de l’année 2015.» Des consultations qui seront dotées de tous les moyens acquis sur le fond des urgences alimenté par la taxe sur le tabac. L’initiative «l’hôpital sans tabac» qui a été lancée hier à partir d’Oran par la signature d’une charte paraphée par tous les directeur des établissements publics de santé d’Oran, exige, dira le ministre de la Santé, la participation de tous à l’effet de permettre à chaque établissement de santé d’engager notamment toutes les actions d’information et de communication en direction de tout le personnel de santé, des patients et des visiteurs et adopter une signalétique appropriée en vue de la suppression de toute incitation au tabagisme.
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site