Lundi 1er juin 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Corruptions
Culture
Monde
Contribution
Kiosque arabe  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
Aher 31 Mayu 2965


Par Maâmar Farah
A l'école française de mon village, M. Viola nous apprenait le français. Seulement le français. Pour nous faire rentrer dans la tête que nos ancêtres étaient les Gaulois. Mais heureusement que nos pères avaient bâti une médersa mitoyenne de la mosquée où nous apprîmes enfin que nos ancêtres n'étaient pas les Gaulois. En langue arabe, s'il vous plaît ! Une dimension de notre personnalité ignorée jusque-là ! Français, arabe... Il manquait pourtant l'essentiel, le fondamental, la langue de nos ancêtres, celle qui était couramment parlée il y a une quarantaine d'années à peine et qui a été violemment bousculée avant de mourir à petit feu. Vous comprendrez alors pourquoi, en ce dimanche 31 mai, je ne pouvais retenir mes larmes en assistant au premier cours en chaoui de l'Histoire, au CEM Mohamed-Seddik-Benyahia de M'daourouch. (Rachid Hamatou de Batna pleurait à côté de moi ; pleurons enfants de Dihya ! ) Symbolique certes - activité complémentaire au colloque «Regards croisés sur Apulée» organisé par le HCA, ce premier cours a néanmoins ouvert les portes de l'école locale à la langue des ancêtres. En voyant la date du jour écrite en berbère (Aher 31 Mayu 2965) sur le tableau blanc, j'ai pensé au moment où nos regards croisèrent, sur un autre tableau noir, ces premières lignes en arabe qui brisaient enfin l'hégémonie de la langue du colonisateur. Aujourd'hui est un jour historique parce que la langue de nos ancêtres revient enfin chez elle, dans sa maison, par la grande porte. Et qu’elle est grande sa maison : elle va du Nil à l'océan Atlantique et de la Méditerranée au Burkina ! Ne mérite-t-elle, plus que toutes les autres, une «année de la culture amazighe»?
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site