Samedi 6 juin 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le soir numérique et Sat
Culture
Société
Lettre de province  
Digoutage
Entretien
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Le monde et l’Algérie, à taaaaable !

Par Hakim Laâlam  
Email : [email protected]
A l’issue de son tête-à-tête avec le Premier ministre
vietnamien, Abdekka a souligné l’excellence des relations
entre les deux pays et a tenu à souhaiter à la
valeureuse armée vietnamienne une victoire éclatante
à la veille de la grande bataille de …

…Diên Biên Phu !

Face aux scandaleuses ingérences de l’Union européenne, l’Algérie a tapé du poing sur la table. Quelques précisions, tout de même. La table est de fabrication européenne. Certes, le poing, lui, est algérien. Mais la table est certifiée UE. Et c’était là une bonne occasion justement pour vérifier du poing que les tables manufacturées en Europe sont solides. La table sur laquelle le poing algérien s’est «violemment» abattu n’a pas beaucoup souffert de ce traitement inhabituel. C’est à peine si elle a légèrement, subrepticement vibré. Par contre, le poing algérien n’a tapé qu’une fois. Tous les témoins de la scène peuvent vous le confirmer. Un seul coup sur la table. Visiblement, le poing aurait envoyé un message au cerveau tapeur pour lui dire «aïe !». Et le cerveau a vite compris qu’un coup sur la table, ça allait, mais que deux coups sur la table, ça aurait été fatal au poing. Attention ! Je ne dis pas que le poing algérien est une chochotte. Non ! Le poing algérien est solide, stoïque et valeureux au combat. Mais, en même temps, il lui reste entre les doigts quelques onces de jugeote qui lui permettent d’envoyer les bons warnings au cerveau, des signaux qui veulent dire «c’est bon, là, stop». Mais de cette affaire de l’Algérie qui tape un peu, beaucoup, passionnément, peu, pas jusqu’à la folie, sur une table européenne, il faut tirer les leçons, et les bonnes leçons. La relance de notre économie nationale passe par l’encouragement et le développement tous azimuts d’usines et de manufactures de fabrication de tables locales, 100% algériennes. Il faut que, rapidement, nous puissions taper du poing à satiété sur des tables que nous aurons fabriquées nous-mêmes. Avec notre savoir-faire. Avec notre maîtrise. Avec notre engineering que le monde entier nous envie. Et comme ça, nous pourrons, alors, taper sans relâche sur nos tables made in Bladi. Ça fera moins mal que de taper sur une table européenne. N’est-ce pas ? Je fume du thé et je reste éveillé, le cauchemar continue.
H. L.

Nombre de lecture : 1

Dernier sondage
Etes-vous pour l’utilisation des techniques OGM dans l’agriculture ?
Oui : 13,66 %
Non : 82,86 %
Sans opinion : 3,47 %

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site