Mercredi 10 juin 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : AÏN DEFLA
Problème de salinité des eaux à El-Attaf


Depuis le séisme qui a frappé toute la région de Chlef, la commune d’El Attaf a connu une remontée des eaux salines qui ont affecté les nappes phréatiques. Ainsi les habitants de la 2e commune en importance économique et démographique se sont trouvés confrontés au calvaire de l’approvisionnement en eau douce.

Face à cette rareté de l’eau douce, les services concernés ont échafaudé plus d’une fois des plans pour trouver une solution. Au début des années 2000, il a même été fait appel à des bureaux d’études étrangers mais en vain. Il a fallu attendre la seconde moitié de la décennie 2000/2010 pour qu’un vaste plan soit conçu pour alimenter six communes à partir du barrage Sidi-Ahmed Bentaïba (Arib, Sidi- Lakhdhar et Khemis Miliana) à l’est et six communes à l’ouest à savoir, Mekhatria, El Amra et Aïn Defla. Ce projet réalisé et qui est en voie d’être achevé totalement a résolu le problème d’AEP pour ces six communes. Un autre projet d’alimentation des communes de Rouina, Zedine, Belaâs, Bourached El-Abadia El-Attaf, à partir du barrage de Ouled Mellouk de Rouina, lancé à partir de l’année 2011 est en cours et même bien avancé. Selon des responsables du secteur de l’hydraulique, certaines communes reçoivent déjà de l’eau à partir de ce barrage. Selon la Direction de l’Algérienne des eaux, la commune d’El Attaf reçoit déjà de cette eau. Cependant, questionnés à ce sujet, des habitants de différents quartiers son formels «la situation n’a pas changé d’un iota, nous recevons une eau à raison de 90 mn par jour, 3 fois par semaine, les samedis, lundis et mercredis, parfois même une distribution saute et nous ne recevons de l’eau que 2 fois seulement», nous a-t-on déclaré. Une autre question est soulevée à El-Attaf concernant la gestion de l’eau potable. On nous a fait part que la commune paye régulièrement ses redevances mais l’ ADE, avons-nous appris, ne paie pas un sou à la commune pour l’exploitation des ressources hydriques venant des forages. La réponse à cette assertion viendra des services concernés.
Karim O.

Un garde communal sous mandat de dépôt pour attentat à la pudeur contre mineur

Le mouvement de contestation entamé par les éléments de l’ex-garde communale vient d’être entaché pour le comportement amoral d’un des leurs. En effet, dans la journée de lundi dernier, le mis en cause a été surpris alors qu’il tentait d’abuser sexuellement d’un mineur. Surpris alors qu’il harcelait sa victime au niveau de la cité des 300 logements, il a pris la fuite mais fut pris en chasse par un groupe de jeunes, âgés de 10 à 20 ans. Selon des témoins oculaires, le mis en cause s’est réfugié d’abord dans un commerce et encerclé par les jeunes, il s’échappe à nouveau et se réfugie dans un restaurant. Il quitte ensuite le restaurant puis courant sur le grand boulevard, il est arrêté par les éléments de la PJ, alertés : «Je ne recommencerai pas», a-t-il dit au policier au moment de son arrestation. Conduit au siège de la PJ de Aïn Defla, il a été placé en garde à vue, avant d’être déféré au parquet près le tribunal du chef-lieu de la wilaya. Selon des informations que nous avons pu récolter, le mis en cause est père de famille, âgé de 46 ans et originaire de la commune de Bourached, à 20 km au sud-ouest de Aïn Defla. Interrogé à ce sujet, un garde communal nous a déclaré : «Ce comportement, chacun de nous le condamne, notre corps de sécurité est contre toute atteinte à la morale et chacun doit répondre personnellement de ses actes.»
Karim O.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site