Mercredi 10 juin 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Auto
Culture
Contribution
Tendances  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
La colère du délégué de l'AVPBB


Maâmar Farah
Il ne fallait pas plus pour l'énerver et lui coller une salle gueule pour le reste de la réunion. Pourtant, la journée avait bien commencé. L'ordre du jour s'épuisait tranquillement quand le délégué de Bir Bouhouche se leva pour dénoncer le silence de ses pairs «un silence honteux !» précisa-t-il, «incompréhensible et dangereux pour l'avenir de la société». On le calma et lui demanda d'être plus clair. Il expliqua alors qu'il ne pouvait accepter la trahison. C'est que l'AVPBB (Association des Vigiles Plus Barbus que les Barbus) était en verve depuis l'affaire de la jupe jugée trop courte. Partout, les agents de sécurité s'étaient dessaisis de leurs tâches habituelles pour ne s'occuper que des accoutrements féminins. On avait installé des appareils de mesure des jupes à la place des scanners et les vigiles étaient dotés de doubledécimètres pour voir la longueur qui séparait le tissu du genou. C'est pourquoi le gars était outré de voir qu'une femme d'un certain âge a réussi à s'introduire dans une administration avec une courte jupe ! Et où s'il vous plaît ? Au Palais du Gouvernement !!! Tout le monde l'a vue à la télé, assise à côté du Premier ministre. Et, en plus, le comble ! Il y avait parmi l'assistance, l'ancien recteur devenu ministre. Mais ce dernier a changé depuis. Il ne s'occupe plus de jupes, mais de sciences. D'ailleurs, il s'attelle à créer l'Académie algérienne des sciences. Bon point M. Hadjar et merci à Catherine Brechignac, avec ou sans jupe courte - ce n'est pas important car de tels débats sont débiles et retardent la science - de nous aider à atteindre cet objectif !
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site