Mardi 23 juin 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
A fonds perdus  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Chronique du jour : DIGOUTAGE
La main molle


Par Arris Touffan
«Podologue» est le nom du spécialiste du pied. «Monologue» pour celui de la main ? La mauvaise blague ! Non, bien sûr ! Y a-t-il alors un nom pour désigner le spécialiste de la main ?
Oui, Med Hondo, le cinéaste franco-mauritanien, donne désormais le sien à la spécialité. La main ? Il serait plutôt l’expert de la poignée de main. Tiens, il affirme dans un entretien accordé à El Watan que, de retour en Algérie en 2000, il a eu l’occasion de serrer la main au Président Bouteflika. «Et… je l’ai trouvée très molle.»
Ce constat n’est pas sans donner lieu à des conclusions, ou, à tout le moins, à des interprétations. Circonstanciées.
Evidemment, l’interviewer n’a pas manqué de s’enquérir de la signification profonde de la mollesse de la main de Bouteflika. La réponse, après une arabesque qui passe par la main molle d’un directeur de journal africain à Paris, vaut le détour : «Cela me paraissait bizarre, je m’étais dit que quand même, j’avais connu des gens qui avaient la main ferme…»
Derrière cette prudence sémantique, on croit deviner ce qu’il veut dire. La fermeté et l’intransigeance dans la défense des intérêts politiques auxquels on croit s’expriment d’abord dans la façon de serrer la main.
Cinéaste, Med Hondo devrait s’atteler au remake de Luke, la main froide. Magnanime, l’mdigouti lui offre gracieusement le titre : Boutef, la main molle.
A. T.
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site