Mardi 23 juin 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
A fonds perdus  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : M’sila
Mouvement de protestation des contrôleurs des prix et de la lutte contre la fraude


La Direction du commerce de la wilaya de M’sila a connu hier matin un sit-in des dizaines de fonctionnaires pour protester contre les agissements, la hogra et l’humiliation du directeur.
Ce mouvement de protestation a été renforcé par d’autres fonctionnaires qui se sont ralliés à leurs collègues sanctionnés abusivement par une décision arbitraire paraphée le 18 juin, par le directeur contre 5 agents pour avoir refusé de travailler deux jours plus tard, à savoir le 20 juin.
A cet effet, les 5 contrôleurs à la Direction du commerce de la wilaya de M’sila font appel au ministre du Commerce pour intervenir et arrêter les décisions fortuites prises par le directeur de wilaya contre les 5 agents signataires d’une missive, réfutant la hogra et l’humiliation de fonctionnaires d’Etat en plein exercice de leur fonction.
Selon cette lettre destinée au ministre et aux autorités de la wilaya, le directeur du commerce de M’sila a sommé les 5 contrôleurs de répondre à un questionnaire daté du 18 juin dernier pour refus de travail et assurer une permanence le 20 juin, c'est-à-dire 2 jours plus tard, chose inconcevable et illogique de la part de ces fonctionnaires qui vont être punis avant même ce jour qui est le mobile de ce problème, sachant que ces fonctionnaires ont donné leur accord à leur chef de service d’assurer la permanence le samedi, avant d’être surpris et de voir leur déclaration déformée et voir le directeur très courroucé en rentrant dans le bureau des contrôleurs les obligeant de quitter les lieux en les humiliant en présence de quelques commerçants convoqués par le service. Le directeur a eu des propos dénigrants tels que «sortez», «rentrez chez vous». Il a également pris des décisions qui consistent à des mutations abusives vers le bureau de commerce dans la daïra de Magra, sans chercher à comprendre qu’il a été mal informé et que les contrôleurs n’ont jamais dit non au chef de service qui a transmis le message à ce directeur.
Les 5 agents punis ont tout essayé pour rencontrer leur directeur et lui expliquer qu’il s’agit d’un malentendu, malheureusement aucune suite ne leur a été donnée par ce directeur qui refuse de les recevoir. Malgré les tentatives de contacter ce directeur par téléphone, celui-ci a exigé notre présence dans son bureau et refusé toute déclaration par téléphone.
A signaler que les conséquences de ce mouvement, selon quelques contestataires, est un cumul de problèmes entre ce responsable et les fonctionnaires.
A. Laïdi

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site