Dimanche 12 juillet 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Le Soir Santé
Culture
Monde
Contribution
Ici mieux que là-bas  
Digoutage
Entretien
Soirmagazine
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Actualités : Le Bonjour du «Soir»
Ils ont menti, ils mentent, ils mentiront...


Par Maâmar Farah
Certains amis lecteurs reviennent encore à la question de la déstabilisation et de la manipulation extérieures dans l'affaire de Ghardaïa, rejetant totalement mes «allégations». J'ai développé pourtant tous les tenants et les aboutissants de la tragédie, en évoquant longuement les causes intérieures. Mais je dis aussi que la manipulation extérieure existe.
Parlons-en ! Moi je n'ai pas la mémoire courte. Radio Tanger, ça ne vous dit rien ? Dans les années 1970, elle diffusait une émission en français et en berbère qui, chaque nuit, distillait son venin en direction du peuple algérien. A plusieurs reprises, mon nom fut cité : «Maâmar FARAH n'existe pas. Nous n'avons pas de noms comme ça chez nous. Ce sont des communiqués du Conseil de la Révolution, signés avec ce nom.» Je m'étais pincé... Par la suite, on me reconnut une existence réelle mais pour me descendre en flammes : «Il vit comme un pacha et se déplace en hélicoptère.» Il doit y avoir, dans la casse de la RSTA, un vieux bus qui témoigne de mes voyages éprouvants entre Béni Messous et la place des Martyrs. Quant aux sous, inutile de vous embêter avec les histoires de fins de mois difficiles et les notes impayées à la «Flèche d'or» ou au «Bosphore» il y a 40 ans, ils ont menti à propos de votre serviteur. Ils mentent sur tout. Ils mentiront toujours. Médi1 TV, télévision franco-marocaine installée à... Tanger, a connu bien des déboires avant de devenir 100% marocaine et survit grâce à la générosité d'un secteur public qui ne compte pas quand il s'agit de missions «spéciales». En conclusion, je préfère divaguer et rester vigilant plutôt que de me retrouver sous les bombes ou dans un camp de réfugiés sans savoir pourquoi ! La seule certitude qui ne souffre aucune contestation est que l'ANP doit rester forte et unie pour faire face au danger. Une autre «allégation» de ma part ?
[email protected]

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site