Jeudi 16 juillet 2015
Accueil | Edition du jour
 
Actualités
Périscoop
Régions
Sports
Femme magazine
Culture
Contribution
Les choses de la vie  
Ce monde qui bouge  
Digoutage
Pousse avec eux
     
 

Le soir videos


Video sur Youtube

 
     
Edition du jour
Nos archives en HTML


Régions : Le Soir de l’Ouest
Sidi-Bel-Abbès
Les médecins se solidarisent avec leurs 2 collègues accusés d’erreur médicale


Dans la journée de mardi dernier, une soixantaine de médecins ont observé un sit-in devant le CHU Hassani-Abdelkader de Sidi-Bel-Abbès en guise de solidarité avec 2 de leurs collègues accusés d’erreur médicale qui aurait entraîné la mort de 2 personnes et qui ont été dernièrement condamnés à six mois de prison ferme.
Cette action de soutien a été organisée à l’appel de deux syndicats autonomes, à savoir le Syndicat national des enseignants chercheurs hospitalo-universitaires et le Syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique qui ont tenu à décrier la condamnation de leurs pairs, un chirurgien et une réanimatrice exerçant au niveau de l’EPH de Sidi-Djilali. Les contestataires rappellent que les complications postopératoires du patient ne peuvent être imputées du chirurgien, ni à la réanimatrice qui ont été condamnés après le décès d’une personne au mois de juin 2014 et le second, plus récent, en juin 2015 qui concerne la jeune Hannach Lila admise pour être opérée d’un furoncle et qui, après avoir reçu la dose d’anesthésiant, a sombré dans le coma avant de rendre l’âme. Les médecins solidaires affirment que le protocole mis en place pour la prise en charge médicale et chirurgicale des 2 personnes décédées ne présente aucune anomalie et qu’un décès peut survenir suite à un impondérable ne mettant nullement en cause la bonne volonté des praticiens. Il y a lieu de rappeler que la veille de mardi dernier, les praticiens de l’EPH où sont survenus les décès ont observé un sit-in pour soutenir leurs collègues et rejeter leurs condamnations. 
La contestation semble faire tache d’huile via les réseaux sociaux par le collectif médical oranais et la coopération médicale d’Oran qui affirment se mobiliser encore plus pour déresponsabiliser leurs collègues dans ces décès, les syndicats des praticiens appellent via la page facebook les médecins du territoire national à les rejoindre dans leur mobilisation.
A. M.

Aïn-Témouchent
40 élèves récompensés par la Direction de l'éducation

La Direction de l'éducation de la wilaya de Aïn-Témouchent organisera, à la bibliothèque Malek-Bennabi de Aïn-Témouchent, une cérémonie pour les lauréats des différents examens de fin d'année 2015.
Cette cérémonie sera une opportunité pour les élèves prodiges de se rencontrer ainsi que leurs responsables en cette journée particulière.
Ainsi, 17 élèves du palier primaire dont celle qui a obtenu la meilleure moyenne à l'échelle de la wilaya 10/10, en l'occurrence Kada Benchaïb Amina de l'école primaire Bentayeb-Boucif de Béni-Saf, suivie par Hamani Maria qui a obtenu 9,90/10 de l'école Didi-Kaddour et Belouadi Fatima Romaïssa avec une moyenne de 9,80/10 de l'école Mohamed-Soufi-Mezouar, quatorze autres élèves qui ont obtenu plus de 08/10 seront récompensés lors de la même cérémonie.
Quant aux lauréats du cycle moyen, les récompenses vont vers Belkis du CEM Houari-Abdallah d'El-Amria qui a décroché son BEM avec une moyenne de 19,48/20 suivie de Belghomari Ilhem du CEM Arab-Brahim de Hammam-Bou-Hadjar avec une moyenne de 19,34/20 alors que la troisième place est revenue à l'élève Bensalah Chaïma avec une moyenne de 19,02.
Huit autres élèves dont les moyennes se rapprochent de 19/20 seront également récompensés. Pour ce qui est de l'examen du baccalauréat, le premier prix est décerné à l'étudiante Djeddal Hanane avec une moyenne de 19,08, la première moyenne à l'échelle nationale, du lycée Colonel-Lotfi d'El-Amria, suivie par Belaïd Mouffok Imène du lycée Daoudi Mohamed avec une moyenne de 18,09/20, alors que la troisième position est revenue à Ahmed Bacha Ibrahim du même établissement. Il faut noter que dix-sept autres étudiants seront récompensés pour ceux qui ont arraché une moyenne allant jusqu'à 17,20/20. En marge de cette cérémonie, il y a lieu de noter que les trois établissements qui ont obtenu les meilleurs taux de réussite dans les trois examens seront eux aussi récompensés à l'instar de l'école du 18-Février qui a enregistré un 100% à l'examen de 6e, alors que le collège Fartas de Hassi El-Ghella s’est distingué avec un taux de 97,87%. Pour le secondaire, le lycée Ghar-El-Baroud de Béni-Saf a connu un taux de réussite de 84,92%.
S. B.

Relizane
270 nouveaux enseignants en formation

Une session de formation a été lancée au profit des nouveaux enseignants lauréats du concours de recrutement de l'éducation nationale, au nombre de 270 dans la wilaya de Relizane, apprend-on de M. Ould Ali, chef de bureau de la formation auprès de la direction de l’éducation de Relizane.
Cette session de formation se déroule au niveau de l’établissement scolaire, à savoir le lycée El Intissar, situé au chef-lieu de Relizane où 176 enseignants du cycle primaire et 30 pour la langue française suivent leur formation, ainsi que 13 professeurs de l’enseignement secondaire (PES) et le reste pour le moyen ont été accueillis par le lycée de Haï El Intissar.
Les résultats du concours de recrutement d'enseignants des trois paliers, secondaire, moyen et primaire, avaient été affichés, début juillet, au niveau de l'académie de Relizane et sur le site de l’éducation nationale de la wilaya de Relizane. Les nouveaux enseignants recrutés sont en formation pour une durée de
14 jours du mois en cours. Une formation durant laquelle les professeurs et inspecteurs encadreurs leur dispenseront les techniques pédagogiques et psychologiques leur permettant d’assumer convenablement leur mission, ajoute notre interlocuteur.
A. Rahmane

MOSTAGANEM
Opération de grand nettoyage du souk et de l’oued Aïn Sefra

Cette noble action entre dans le cadre de la politique de sensibilisation à la salubrité et à l’hygiène publique que la municipalité veut apporter à sa population.
Visant à prévenir les opérations de nettoyage et d’assainissement de l’espace urbain à Mostaganem et notamment dans les marchés de fruits et légumes, des agents d’entretien de l’APC en grand nombre ont procédé à un grand nettoyage du souk et à la destruction d’échoppes construites à ses abords, ce mercredi
15 juillet.
L’opération conduite par le chef de daïra et supervisée par le premier responsable de la wilaya a été exécutée par toutes sortes d’engins afin de mettre fin à ce qui a été qualifié d’anarchique et qui déteint sur la ville de Mostaganem.
Concernant l’oued Aïn Sefra vers les trois ponts, aux manettes de la puissante pelle mécanique, le conducteur d’engin est parvenu à extraire des troncs d’arbres, des pneus et toutes sortes d’immondices. Cette rivière est synonyme de déversoir où l’on trouve à peu près tout ce qui devrait être consigné en déchetterie, des gens insensés balancent n’importe quoi.
A. B.

Nombre de lectures : 1

Format imprimable  Format imprimable

  Options

Format imprimable  Format imprimable

La copie partielle ou totale des articles est autorisée avec mention explicite de l'origine
« Le Soir d'Algérie » et l'adresse du site